Archives d'Outre-mer - 14 mars 2007 : arrivée à La Réunion de Maud Fontenoy après son tour du monde contre vents et courants

archives d'outre-mer
Maud Fontenoy
Maud Fontenoy sur son bateau "L’Oréal Paris" le 14 mars 2007, après 151 jours en mer au large de Saint-Denis-de-la-Réunion. ©AFP PHOTO RICHARD BOUHET

Le 14 mars 2007, la navigatrice Maud Fontenoy arrive à Saint-Denis de La Réunion. Elle boucle son tour de l'hémisphère sud à la voile à contre-courant après un périple de cinq mois. Retour avec nos archives d'Outre-mer sur cet exploit sportif et cette aventure humaine. 

Le mercredi 14 mars 2007, l'ancienne rameuse de l'Atlantique et du Pacifque vient de boucler son tour de l'hémisphère sud à la voile à contre-courant et contre les vents dominants. Une ligne virtuelle d'arrivée avait été établie au large de Saint-Denis entre le Barachois et le patrouilleur de la Marine nationale "la Boudeuse". Escortés par une flotille de bateaux de plaisance, la jeune femme avec son monocoque "l'Oréal Paris" franchissent cette ligne fictive.

Un périple semé d'embûches 

Après 151 jours en mer et de nombreuses mésaventures, Maud Fontenoy touche enfin son but : l'île de La Réunion. Sur une mer agitée, elle arrive à 12h20 (heure de Paris) après un périple de 39.500 km entamé le 15 octobre au départ de La Réunion.

C'était un moment d'émotion très, très intense. Je suis restée muette avec les jambes qui tremblaient. Je me suis assise dans mon cockpit pour savourer ce moment avec le coeur qui battait la chamade.

Maud Fontenoy, navigatrice

 

Son bateau, "L'Oréal Paris", l'ancien "Adrien" de Jean-Luc Van den Heede, avait déjà battu en 2003 le record du tour du monde "à l'envers", en 122 jours. Depuis le 10 février 2007, date du démâtage de son voilier de 26 mètres au large des côtes australiennes, Maud Fontenoy poursuit malgré tout, sous gréément de fortune.

Le 05 mars 2007, le porte-hélicoptères Jeanne-d’Arc infléchit sa route vers La Réunion pour aller à la rencontre de l'aventurière. L'équipage souhaite la soutenir dans ces moments éprouvants.

Maud Fontenoy Jeanne d'Arc
5 mars 2007, le porte-hélicoptères Jeanne d'Arc vient à la rencontre de Maud Fontenoy dans l'Océan Indien ©BRIANTAIS-COTTAIS / MARINE NATIONALE / AFP

Souvent proche de l'épuisement, comme en témoigne son journal de bord (mis en ligne sur son site Internet durant la traversée, puis publié en octobre 2007 sous le titre 150 jours à contre-courant : Mon carnet de bord aux Editions du Chêne), la jeune femme de 29 ans a dû affronter les tempêtes des quarantièmes rugissants et doubler au cours de son périple trois caps mythiques : Bonne Espérance, Horn et Leeuwin.
Plus qu'une expédition, c'est avant tout pour la navigatrice une formidable aventure humaine. Quelques heures avant son arrivée, elle livre ses impressions.

Je me suis dit, Maud, tu es en train de vivre tes derniers instants avec ton bateau. Je le regarde avec beaucoup d'amour car on s'est bien battus tous les deux et il m'a été vraiment fidèle donc on va passer la ligne fièrement tous les deux.

Maud Fontenoy, navigatrice


Regardez le résumé de cette traversée diffusé dans le journal 12/13 de France 3 le 14 mars 2007, réalisé par Christian Reunif : 

Un accueil triomphal

20 heures après son arrivée, Maud Fontenoy est sur le point d'accoster sur le sol réunionnais après avoir passée une dernière nuit à bord de son voilier. Une foule immense s'est rassemblée au port de la Pointe des Galets sur la côte ouest de l'île afin de l'accueillir. Avant de poser le pied à terre, une première embrassade à sa maman qu'elle n'a pas revu depuis cinq mois. L'émotion est vive.

Le soulagement ! Ça y est, je l'ai serré dans mes bras. Tant qu'elle n'était pas là, je n'y croyais pas, mais ça y est, je suis tranquille.

Chantal Fontenoy, mère de la navigatrice Maud Fontenoy

 

Cet exploit est évidemment arrosé par du champagne. Comme pour faire durer le plaisir, c'est de son bateau qu'elle répond aux questions des journalistes notamment sur son choix d'arrivée sur l'île de La Réunion.

J'ai choisi l'île de La Réunion parce que je l'aimais et aujourd'hui je suis très heureuse que La Réunion soit venue m'accueillir, je reviendrai à La Réunion et j'espère que je serai la meilleure ambassadrice de l'île et pour longtemps.

Maud Fontenoy, navigatrice

 

Arrive enfin le moment tant attendu, le retour sur terre. Un grand rassemblement festif a été organisé sur le port, des milliers de personnes sont présentes dont plusieurs centaines d'écoliers qui ont suivi pendant cinq mois, avec leurs enseignants, le périple de la navigatrice française. Ils font un accueil triomphal à Maud Fontenoy.

Revivez ce moment d'émotion et de joie avec ce reportage diffusé dans le journal de RFO le 15 mars 2007, réalisé par Alain Rodaix : 

 

Une traversée pédagogique  

De nombreux écoliers suivent en classe, via internet, la traversée de Maud Fontenoy. Ils travaillent sur des projets en rapport avec le défi de la navigatrice et avec la protection de la nature. Cet après-midi du 08 mars 2007 Maud Fontenoy est en liaison avec des élèves de Saint-Denis. Fascinés par l'exploit de la navigatrice, ils l'écoutent avec grande attention avant de pouvoir enfin la questionner. Les journalistes en herbe ont préparé en amont un questionnaire en classe avec l'aide de leur professeur. 

Ce moment d'échange avec la navigatrice revêt un intérêt pédagogique : les élèves apprennent à communiquer, à interviewer, mais étudient aussi la géographie et la richesse de la mer.

Regardez ce reportage diffusé dans le journal de RFO le 08 mars 2007 de Jacques Payet :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live