Archives d'Outre-mer : 2015 - les Outre-mer au cœur de la COP21 de Paris

archives d'outre-mer
Stand Cop 21
8 décembre 2015 - stand américain au Bourget Cop 21 ©ALAIN JOCARD / AFP
C'était il y a cinq ans. La Conférence de Paris sur les changements climatiques s'est déroulée du 30 novembre au 12 décembre 2015, au Bourget. Les archives d'Outre-mer reviennent sur l'accord historique signé à l'issue de cette COP21 ainsi que sur les enjeux pour les territoires ultramarins.

En 2015, il y a cinq ans, la France accueille et préside la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP21). Paris devient ainsi pour quelques jours, la capitale du monde et le centre névralgique des négociations sur le climat.  L'objectif majeur du sommet : limiter le réchauffement climatique mondial entre 1,5 °C et 2 °C.

Bien évidemment, les Outre-mer y prennent part. Les Outre-mer, en raison de leur localisation sous toutes les latitudes dans tous les océans et sur trois continents, font partie des espaces géographiques touchés de plein fouet par les effets du réchauffement climatique (montée des eaux, cyclones, phénomènes climatiques extrêmes, acidité des océans, augmentation des températures marines, espèces menacées...).

Ce sommet mondial est l'occasion pour ces territoires de se faire entendre, de "tirer la sonette d'alarme".

Rapport de députés ultramarins avant la COP21

Les territoires ultramarins sont en première ligne face au réchauffement climatique. Aussi, certains députés comme la Polynésienne Maina Sage craignent que la voix des outre-mer se perde parmi celles des 5000 participants à la COP21. Pourtant, les conséquences sont connues et peuvent être dévastatrices pour ces territoires. D'où un rapport parlementaire qui demande une meilleure prise en compte.

On a vraiment pour objectif avec ce rapport de mettre en avant l'urgence de notre situation mais au delà du fait que l'on soit en première ligne du changement climatique, on souhaite aussi être au avant poste des stratégies.

Maina Sage, députée de Polynésie

 

Regardez ce reportage de Cécile Loial sur France Ô diffusé le 5 novembre 2015 de la remise du rapport parlementaire au ministère des Outre-mer  : 

 

Engagement et forte implication des élus d'Outre-mer

A l'occasion de cette COP21, 17 élus ou experts des Outre-mer sont accrédités au sein de la délégation française et participent à ce titre aux négociations qui finissent par aboutir à la signature d'un accord historique sur le climat.

Par ailleurs, 30 membres du personnel du ministère des Outre-mer sont répartis entre les différents espaces du village de la COP21. Un stand dédié exclusivement aux Outre-mer est installé à l'espace Génération climat.

C'est dans ce grand marathon environnemental que l'on retrouve le député de Mayotte Ibrahim Aboubacar, très impliqué dans ce sommet.

Regardez ce reportage d'Angélique le Bouter diffusé le 3 décembre 2015. Elle a suivi une journée-marathon du député mahorais lors de la COP21

 

Clôture d'un sommet historique empreint d'émotion

Au terme de deux semaines d’intenses tractations entre les ministres et délégations de 195 pays, le président de la COP21, Laurent Fabius gagné par l'émotion, présente le samedi 12 décembre, le projet d’accord universel pour lutter contre le dérèglement climatique. 

Quand les historiens se rappelleront de ce jour historique, vraiment historique, ils verront que la coopération internationale pour s'assurer d'un avenir sans changement climatique et ses conséquences dramatiques s’est faite à Paris.

Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies

 

Revivez ce moment avec ce reportage de Sophie Lonete diffusé sur France Ô le 13 décembre 2015 :