Archives d'Outre-mer : Centenaire de la radio, longue vie aux ondes !

archives d'outre-mer
Poste émetteur Tour Eiffel 18 novembre 1935
Poste émetteur, Tour Eiffel, 1935 ©AFP

Du 31 mai au 6 juin 2021, la France fête ses cent ans de radio, née en 1921. Avec une antenne mythique, la Tour Eiffel, la radio se fait vite une place dans les foyers, et jusqu'en Outre-mer.  De l'ORTF, au grand tournant des radios libres, un tour dans les ondes, avec les Archives d'Outre-mer.

Un peu d'histoire

La radio est le média préféré des Français, même l'arrivée de la télévision n'aura pas fait changé ce statut. En Outre-mer, les débuts de la radio montrent clairement une concurrence entre privé et public. Très vite l'Etat choisi d'envoyer des émissions toutes faites pour les ondes courtes, vers ce qui est encore l'empire colonial français. En 1931, est ainsi inaugurée "Le Poste Colonial", lors de l'Exposition Coloniale Internationale. 

Mais en Outre-mer on n'a pas attendu pour créer des radios. Dès 1929, sont crées à La Réunion, "Radio Saint-Denis", "Radio Club à Saint-Pierre-et-Miquelon" en 1930.  "Radio Guadeloupe", "Radio Nouméa", arrivent en 1937. Durant la seconde guerre mondiale, "Radio Nouméa" est également la voix de la France libre dans la région Asie-Pacifique. Elle est rebaptisée à la Libération la « Voix de la France dans le Pacifique ». "Radio Martinique", née elle aussi en 1937, puis, censurée en 1939, devient en 1943, un vrai média de la France libre. L'un des derniers territoires sur lequel une radio s'est implantée, c'est Wallis et Futuna, en 1979. FR3 diffuse alors le premier programme radio du territoire. Regardez cette rétrospective de Wallis et Futuna la 1ère :

Et les ondes deviennent libres

En 1982, François Mitterrand fraîchement élu, en finit avec le monopole d'état sur les fréquences radiophoniques, les radios libres sont autorisées à émettre, sous réserve de l'attribution d'une fréquence. Regardez ce reportage de Réunion la 1ère sur la naissance de "Radio détente", en 1981, à La Réunion :

 

De nombreuses radios naissent au fil des ans, regardez ce reportage, à Tubuai, en août 1994, aux Iles Australes, réalisé par E. HENNEQUIN, RFO Polynésie :

 

La web-radio

"Le Poste Colonial", "RDF", "RTF", "Radio de la France d'Outre-mer" (RFOM), "Société de Radiodiffusion de la France d'Outre-mer" (SORAFOM), "ORTF", "Fr 3 DOM-TOM", "RFO", "Réseau France Outremer", "France Ô", "la 1ère"...! La radio d'Outre-mer a connu bien d'appellations et de transformations. Désormais c'est sur le terrain numérique qu'elle déploie ses ondes. Le 21 juin 2008, jour de la Fête de la Musique, "Radio Ô" est lancée, une web-radio, dont la vocation est de rassembler en un média commun les cultures ultramarines. 

Voyez son lancement, sur le Journal du soir, du 21 juin 2008, reportage, Réseau France Outremer, Paris

 

Et sachez que pour ce centenaire, à l'occasion de la Fête de la Radio, de nombreuses manifestations sonores et visuelles sont prévues !

Fête de la Radio
©www.fetedelaradio.com