Archives d’Outre-mer : en 1996, le Guadeloupéen Gilles Cherdieu médaillé d’or aux championnats du monde de karaté

archives d'outre-mer
Gilles Cherdieu
Gilles Cherdieu lors d'un stage national ©FFK
Cette semaine se clôturent les championnats du monde de Karaté à Dubaï. L’occasion pour de jeunes athlètes d’émerger au plus haut niveau. Il y a 25 ans, le Guadeloupéen Gilles Cherdieu obtient son premier titre de champion du monde. Retour sur cet évènement qui a marqué cette discipline.

La première édition des championnats du monde de karaté s’est tenue au Japon en 1970. L’équipe de France a toujours occupé le haut du classement. En concurrence directe avec le Japon, berceau du karaté, l’équipe de France s’est forgé une solide réputation. Chaque génération a révélé des athlètes qui ont successivement marqué l’histoire de la discipline. 

Dans les années 80, un jeune karatéka français, Gilles Cherdieu atteint le haut niveau. Né à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, il débute le karaté à l’âge de 16 ans sous l'impulsion de son frère au karaté Club Bushido de Baie-Mahault. Compétiteur dans l’âme, il démontre très vite des qualités au-dessus de la moyenne. C’est en 1989, qu’il rejoint Paris, afin de poursuivre ses études et d'intégrer l’INSEP. Parallèlement, il rejoint le club de Serge Chouraqui, un des plus prestigieux de l’époque. Son charisme, sa technique naturelle, et son mental lui permettent de s’imposer très vite comme un véritable leader.

Les performances s’enchainent, il est propulsé en équipe de France. Ce qui marque le début sa fulgurante ascension.

Une ascension fulgurante

Avec Gilles Cherdieu, l’équipe de France de karaté reste au plus haut niveau. Elle devient championne d’Europe en 1993 en détrônant le Royaume-Uni. Cette même année, en individuel, le sportif guadeloupéen participe à la coupe de France au stade Pierre de Coubertin. 500 karatékas sont présents. Cette compétition permet de faire une revue d’effectifs des futurs espoirs tricolores. L’occasion pour Gilles Cherdieu d’assoir son statut de leader au niveau national.

Regardez ce reportage diffusé dans le journal régional de France 3, le 23 Octobre 1993, réalisé par  Denis Ferdet et Claude Dussut :

©la1ere

 

1994 : premier titre mondial

Les 12e championnats du monde de karaté s’ouvrent en 1994, sur l’ile de Bornéo en Malaisie. Près de 1000 athlètes venant de 70 pays participent à la compétition. Gilles Cherdieu accompagné de ses camarades de l’équipe de France, remporte son premier titre mondial par équipe. Une performance après laquelle la France courait depuis 22 ans. 

Regardez ce reportage diffusé dans le journal du soir de France 3 Montpellier, le 18 décembre 1994, réalisé Alain Marrot et René Louis Gros :

©la1ere

 

Confidences 

Récemment couronné champion du monde par équipe en Malaisie, Michel Gendre reçoit Gilles Cherdieu sur le plateau du journal de RFO Martinique. Il raconte son parcours sportif jusqu’à son sacre mondial. 

Ecoutez Gilles Cherdieu invité du journal de RFO Martinique, le 14 juillet 1995 : 

©la1ere

 

L'apothéose en 1996

Novembre 1996, jour de sacre pour Gilles Cherdieu, qui devient champion du monde des moins de 80 kg face au japonais Kokobun. Un combat d’une intensité rare. La conclusion se fera dans les ultimes secondes du combat, par un coup de poing au corps, l’une de ses spécialités. Après Marc Pyrée et Emmanuel Pinda, il devient le troisième Guadeloupéen à obtenir la couronne mondiale. Pour conclure ce championnat, il termine en apothéose : il devient champion du monde par équipe au cours d’une finale d’anthologie. Un rêve pour lui, et sa famille restée en Guadeloupe. Que de chemin parcouru depuis le Bushido de Baie-Mahault. 

Regardez ce reportage de RFO Paris, réalisé par Eric Cintas le 16 novembre 1996 :

©la1ere

 

A la fin du combat, j’ai demandé à Serge Chouraqui : « c’est fini ? », il m’a répondu « Oui, tu es champion du monde ! » J’ai éprouvé une sensation étrange. J’étais encore dans mon combat, prêt à repartir. Pourtant à la fin du combat, j’avais des crampes, mes jambes tétanisées ne répondaient plus. Alors je me suis fait violence, je me suis mis à m’injurier à me dire : « Tu es un mec, il faut tenir, résister jusqu’au bout ».

Gilles Cherdieu

 

Nouveau DTN du karaté français

Aujourd'hui agé de 51 ans, le karaté reste un marqueur essentiel de la nouvelle vie de Gilles Cherdieu. En 2021, la ministre des sports Roxana Maracineanu le nomme Directeur Technique National de la discipline. Son parcours sportif, ses qualités humaines et son expérience professionnelle au sein de la Fédération font de lui un excellent représentant de la "famille karaté".