Archives d'Outre-mer : Grand Raid, "les marcheurs fous" de 1989

archives d'outre-mer
Marche des cimes 1989
©FTV
L'édition du Grand Raid 2020, qui devait se disputer ce week-end, n'aura pas lieu. La situation sanitaire ne permet pas d'organiser cette course exceptionnelle. Les archives d'Outre-mer vous proposent de revenir en 1989, lors de la première "Marche des cimes", devenue depuis le Grand Raid. 
 
A La Réunion, en octobre, toute l'île se prépare à recevoir des coureurs du monde entier, venus tenter leur chance dans la course la plus connue et la plus mythique. C'est le Grand Raid, cette épreuve si particulière, désormais mondialement connue, qui a lieu tous les ans sous différentes formes depuis 1989.
 

La course qui fait rêver et pleurer

Le Grand Raid et ses dénivelés est devenu une référence. La course est connue pour être l'une des plus difficiles au monde. Elle serpente à travers les cirques, les sentiers, les plaines. Elle alterne les reliefs entre paysages désertiques et une végétation dense et humide. Un parcours difficile et magnifique qui fait tout le charme de la course qui fait rêver autant que pleureur les coureurs.
 

Le début de l'histoire

En 1989 quelques « fous » décident d’organiser une course qui traversera l’île, mais en une seule fois. C'est la « Marche des cimes », 112 kilomètres de sentiers à parcourir et 6000 mètres de dénivelé positif. Sur la ligne de départ, environ 550 coureurs assez fous pour participer à la course que l’on appelle déjà la « Diagonale des fous ». Elle consiste à traverser l’île dans le sens Nord – Sud, de Saint-Denis à Saint-Philippe.

Regardez ce magazine de 20 minutes de RFO Réunion, en novembre 1989 : 
©la1ere

 

"Grande traversée" puis "Grand Raid"

En 1990, la course est rebaptisée « Grande Traversée ». Le départ s’effectue alors de Langevin, sur la commune de Saint-Philippe et se termine au Port, en passant par le cirque de Mafate.

En 1993, nouveau changelent d'intitulé et de parcoues : « La Course de la Pleine Lune », part de Cap Méchant et arrive à La Possession. Cette année-là, la course connaît des hauts et des bas, suite au passage d’un cyclone. C’est aussi la première fois que l’organisation est associative et fondée sur le bénévolat.

Dès 1994, on parle du « Grand Raid », le nom n'a depuis plus changé. Cette année, la situation sanitaire liée au Covid-19, ne permet pas l'organisation d'un si grand évènement sportif. L’édition 2020, la trente-deuxième, n’aura donc pas lieu. Mais tant que les sentiers réunionnais feront rêver, il restera des fous pour les parcourir.



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live