outre-mer
territoire

Archives d'Outre-mer / 20 décembre : Qui est Sarda Garriga, le libérateur des 63 000 esclaves de La Réunion ?

histoire
sarda garriga
©DR
Comme chaque année, le 20 décembre prochain, La Réunion célèbre l'abolition de l'esclavage. L'occasion de revenir sur l'histoire de Sarda Garriga, le libérateur des 63 000 esclaves de la Réunion. Un portrait de 1998 diffusé sur RFO retrace son parcours de La Réunion à la Guyane.
Il est décédé en 1877. 140 ans plus tard, Joseph Sarda Garriga  reste l'homme qui a libéré plus de 60 000 esclaves à La Réunion. Son portrait diffusé en 1998 sur RFO :

©la1ere

Arrivée à La Réunion

En 1848, Victor Schoelcher, membre du gouvernement provisoire, nomme ce receveur des finances, commissaire général de la République à La Réunion. Arrivé dans l'île le 13 octobre 1848, Sarda Garriga doit faire appliquer le décret d'abolition de l'esclavage.

L’Assemblée des propriétaires du Nord de l'île lui demande de reporter l’application du décret à la fin de la campagne sucrière. Sarda Garriga refuse et promulgue le décret d'abolition le 18 octobre.

L'abolition

Dans les mois qui suivent, Joseph Sarda Garriga parcoure l’île pour rassurer maîtres et esclaves. Il exhorte la population au calme et au travail. Le 20 décembre, il mène à bien sa mission en décrétant l’abolition.

Ci-dessous la déclaration de Sarda Garriga faite aux travailleurs le 20 décembre 1848 :
20160225 Sarda Garriga
©DR

Son parcours

En 1849, Sarda Garriga sera révoqué par Louis Napoléon Bonaparte. En 1852, il prend de nouvelles fonctions en Guyane. Onze ans plus tard, il s’installe dans l’Eure à Mesnil-sur-l’Estrée où il possède le prieuré d’Heudreville. Né en 1808 dans les Pyrénées-Orientales, ce fils de berger, défenseur des droits de l'homme depuis l'âge de 20 ans, décède en 1877. Sarda Garriga est mort à l’âge de 69 ans. Il a été enterré à Mesnil-sur-l’Estrée en 1877.

Sarda Garriga à Mesnil-sur-l'Estrée
©D.R


Publicité