publicité

Archives d'Outre-mer - Martin Luther King, une vie de combat pour l'égalité

Leader du mouvement non-violent pour la reconnaissance des droits civiques des Afro-Américains, Martin Luther King paya de sa vie son "rêve" d’égalité. Cinquante ans ans après sa mort, les archives d'Outre-mer reviennent sur cette grande figure du XXe siècle, symbole de justice et de paix.

Martin Luther King, le 28 août 1963 à Washington © AFP
© AFP Martin Luther King, le 28 août 1963 à Washington
  • Par Odile Paul
  • Publié le
Martin Luther King est né le 15 janvier 1929 dans une famille de pasteurs à Atlanta, en Géorgie, l'un des États du sud ségrégationniste des États-Unis. Sa famille est engagée dans l'Association nationale pour la promotion des peuples de couleurs (NAACP). En 1954, Martin Luther King devient pasteur de l'église baptiste de Montgomery en Alabama.

L'évidence du combat​

En 1955, Emmett Till, un jeune adolescent noir est victime d'un crime raciste. Il est enlevé, torturé, défiguré et tué par un groupe d'hommes blancs. Ce crime raciste émeut l'Amérique et marque profondément Martin Luther King.
La même année, Rosa Parks est arrêtée pour avoir refuser de céder sa place à un blanc dans un bus de Montgomery. Le boycott des transports publics est lancé et le jeune pasteur devient le porte-parole du mouvement qui dure 381 jours. La ségrégation dans les bus est déclarée inconstitutionnelle par la Cour Suprême en décembre 1956. A près cette victoire, Martin Luther King fonde la SCLC, Southern Christian Leadership Conference, l'organisation américaine des droits civiques en 1957.

Les grands mouvements

En 1959, Martin Luther King voyage en Inde et rencontre Nehru alors Premier ministre. L'héritage de Gandhi le renforce dans sa conviction non-violente. En 1960 il s'installe à Atlanta. Le mouvement des "sit-in" commence devant les restaurants puis les universités . En 1961-1962, ce sera le mouvement d'Albany contre la ségrégation dans cette ville. En 1963, la campagne de Montgomery est un succès grace à la solidarité du président Kennedy. Le 28 août 1963, Martin Luther King prononce son fameux discours « I have a dream » devant plus de 250 000 personnes rassemblées sur le National Mall à Washington.

La force des victoires

Time Magazine le désigne “homme de l’année” en 1963. Martin Luther King reçoit le prix Nobel de la paix l'année suivante.
Le président Johnson signe deux lois historiques : le Civil Rights Act en 1964 qui déclare illégale la discrimination reposant sur la race, la couleur, la religion, le sexe, ou l’origine nationale puis le Voting Rights Act en 1965, interdisant les discriminations raciales dans le vote. En 1967, Martin Luther King s'oppose publiquement à la guerre au Vietnam et se lance également dans la lutte contre la pauvreté.

 

Retour en images sur la vie de Martin Luther King avec Christian Tortel dans ce reportage diffusé sur France Ô en 2013:
Martin Luther King


Le 4 avril 1968​

Martin Luther King est assassiné à Memphis dans l’Etat du Tennessee. Venu soutenir des éboueurs en grève, il a prononcé, la veille, un discours à la conclusion prémonitoire :

Mais peu m’importe ce qui va m’arriver maintenant, car je suis allé jusqu’au sommet de la montagne. Je ne m’inquiète plus. Comme tout le monde, je voudrais vivre longtemps. La longévité a son prix. Mais je ne m’en soucie guère maintenant. Je veux simplement que la volonté de Dieu soit faite. Et il m’a permis d’atteindre le sommet de la montagne. J’ai regardé autour de moi. Et j’ai vu la Terre promise. Il se peut que je n’y pénètre pas avec vous...


La disparition du défenseur des droits civiques des Noirs Américains provoque une vive émotion et suscite des émeutes : 46 morts et plus de 2500 blessés sont dénombrés les jours suivants. Cent mille personnes assistent aux obsèques. Le président Lyndon Johnson décrète un deuil national.

1 522 577 721

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play