outre-mer
territoire

Attentat de Nice : un mois après, hommage et solidarité pour les victimes

terrorisme
Attentat de Nice : un mois après, hommage et solidarité pour les victimes
Le 14 juillet, 86 personnes, dont deux jeunes guadeloupéens, sont décédés dans l’attentat sur la Promenade des Anglais, à Nice. ©CITIZENSIDE / Erick GARIN / citizenside
Le 14 juillet, 85 personnes, dont deux jeunes guadeloupéens, sont décédés dans l’attentat sur la Promenade des Anglais, à Nice. Depuis, une association d’aide aux victimes a été créée et une cagnotte ouverte. Ce dimanche, le match de Ligue 1 Nice-Rennes rendra hommage aux victimes.
Un mois, jour pour jour, après l’attentat, fleurs, peluches et mots jonchent encore la Promenade des Anglais, à Nice. Le 14 juillet dernier, 85 personnes sont mortes et 400 autres blessées, dans l’attaque au camion revendiquée par le groupe Etat islamique.

Dans cet attentat, une maman originaire de Guadeloupe a perdu ses deux enfants. Sa fille Ludivine Gomes, 25 ans, et son fils Ludovic, âgé de 15 ans. La famille était venue profiter du feu d’artifice sur la Promenade, le soir de l’attaque.

Une cagnotte sur internet

Depuis le 14 juillet dernier, une cagnotte a été ouverte, sur internet, pour venir en aide à cette famille. "Les parents sont effondrés. Quel sentiment d'impuissance face à leur douleur. (...) Nous avons créé cette cagnotte à la demande de beaucoup de personnes qui ne savent pas comment aider la famille du fait de l'éloignement ou tout simplement parce qu'ils veulent être solidaires dans un moment aussi difficile que celui-là", écrit la famille qui a pu récolter près de 800 euros.

Une association : "Promenade des Anges : 14 juillet"

Un mois après l’attentat, une association "Promenade des Anges : 14 juillet" a également été créée. Soutenue par la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs (Fenvac), elle est composée de familles de victimes et de blessés. Cette association d’entraide est destinée à "permettre à ceux qui le souhaitent de s'unir pour affronter au mieux les conséquences dramatiques de cet attentat", explique la Fenvac.


Un match "hommage"

Ce 14 août, un hommage sera rendu aux victimes. Ce dimanche est un jour de match, à Nice. L'OGC Nice reçoit Rennes pour la première journée de Ligue 1 et les responsables du club reconnaissent "qu'il sera impossible de ne penser qu'au football".

Les joueurs niçois et rennais joueront avec un maillot "hommage", sans sponsors, ni publicité, sur lequel seront inscrits les prénoms des victimes. Ces maillots seront ensuite mis aux enchères au profit des victimes. L’ensemble des supporters est invité à venir au stade vêtu de blanc. L'hymne de la ville, Nice La Belle, sera chanté en niçois dans le stade. Enfin, une minute de silence sera observée avant le coup d’envoi du match, à 17 heures.
Publicité