Aux championnats de France, l'athlète martiniquaise Cynthia Leduc conserve sa couronne sur le 60 mètres

athlétisme
La Martiniquaise Cynthia Leduc déjà imbattable sur 60 mètres en 2020.
Comme en 2020 à Liévin, la Martiniquaise Cynthia Leduc a dominé les débats en finale du 60 mètres. ©FFA.

Deuxième journée des championnats de France d'athlétisme en salle. À Miramas près de Marseille, la Martiniquaise Leduc a conservé son titre sur le 60 mètres. Beau sacre également pour l'Antillais Thomas Jordier sur le 400 mètres. Petit tour d'horizon des médailles ultramarines du jour.

Des championnats de France d'athlétisme en salle pas comme les autres. Covid-19 oblige. La compétition réunit les élites, les espoirs et les juniors. Pas toujours simple de s'y retrouver. Ceci étant, les athlètes ont pu s'exprimer. Se retrouver. Se confronter. Dans le silence du huis clos, certes. Mais il faut s'y faire. Dans quinze jours à Torun en Pologne à l'occasion des Championnats d'Europe en salle, le huis clos sera également la règle. Une règle qui n'a pas empêché la Martiniquaise Cynthia Leduc de conserver son bien. Et avec la manière en plus !

Cynthia Leduc encore titrée sur le 60 mètres

Comme en 2020, Cynthia Leduc (Sco Ste Marguerite) a dominé le 60 mètres en salle. Comme en 2020, elle a dominé la Mahoraise Nasrane Bacar (US Talence). Le chrono de la Martiniquaise est bon : 7 secondes 24. Nouveau record personnel. Seul petit bémol : Cynthia Leduc ne réalise pas les minimas exigés pour aller aux championnats d'Europe en salle. Cette nouvelle médaille d'or a comme un petit goût d'inachevé.

 

Le hold-up parfait de Laeticia Bapté

Le rêve. Juste une finale de rêve. Sur le 60 mètres haies féminin, la Martiniquaise Laeticia Bapté a réalisé une performance d'exception. Au couloir 3, la hurdleuse de l'US Robert a dominé la course du début à la fin. Avec à la clé, un temps stratosphérique : 7 secondes 93 ! Nouveau record personnel. Un record synonyme également de minimas pour les prochains Europe en salle. À Torun en Pologne. Dans quinze jours.

À noter la troisième place de la Guadeloupéenne Fanny Quenot. 8 secondes 07 pour la championne de Lyon Athlétisme. Là aussi, c'est un nouveau record personnel. Bravo Fanny !

 

Thomas Jordier prend les commandes du 400 français

À Miramas, il y avait Thomas Jordier et les autres. Sur le 400 mètres en tout cas. L'Antillais n'a laissé à personne le soin de mener la course. Thomas a dominé SA finale. Thomas a donc mérité SA médaille d'or. 46 secondes 13 à l'arrivée. Record personnel (l'expression vedette de ce samedi quand on évoque les résultats des athlètes ultramarins). Mais surtout : Thomas Jordier a signé à Miramas, la troisième meilleure performance française de tous les temps. Et l'Antillais n'a que 26 ans…

 

Amaury Golitin, petit mais costaud

Enfin le Guyanais Amaury Golitin a débuté son week-end par une médaille d'argent. Ça se passait sur le 60 mètres. À la lutte avec son grand copain - c'est le cas de le dire - Mouhamadou Fall, Amaury termine dans le même temps : 6 secondes 64. L'or revient à Fall aux millièmes de seconde. Pas grave : dimanche, Amaury Golitin revient sur sa distance de prédilection, le 200 mètres. Et là, il devrait mettre tout le monde d'accord.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live