Avec "Ghost Song", la chanteuse Cécile McLorin Salvant signe un nouvel album remarquable

musique
Cécile McLorin Salvant
Cécile McLorin Salvant ©Shawn Michael Jones
La vocaliste américaine d'origine guadeloupéenne et haïtienne Cécile McLorin Salvant sort "Ghost Song", un nouvel album à sensibilité à fleur de peau comportant sept titres inédits, plus des reprises de chansons à succès de stars de la musique.

Quatre ans après The Window, magnifique projet réalisé en duo avec le pianiste américain Sullivan Fortner, la chanteuse virtuose aux trois Grammy Awards est de retour avec Ghost Song (label Nonesuch Records). Cécile McLorin Salvant s’est entourée pour l’occasion d’un quartet où l’on retrouve son incontournable complice Sullivan Fortner au piano, Marvin Sewell à la guitare, Alexa Tarantino à la flûte traversière et Keita Ogawa à la batterie et aux percussions.

L’album est composé de sept titres originaux et de cinq reprises d’artistes américains aussi divers que Gregory Porter, Kate Bush, Sting, Kurt Weill et Harold Arlen. Tout en restant fidèle aux fondamentaux du jazz vocal, Cécile McLorin Salvant s’autorise, comme à son habitude, des incursions dans d’autres esthétiques musicales comme le folk, la pop ou le music-hall. Avec sa sensibilité et sa voix soprano parfaitement maîtrisée, elle chante avec émotion sur les thèmes de l’amour, de l’absence et de la nostalgie. Deux morceaux a cappella, où l’on mesure la puissance de son talent, ouvrent et referment l’album.

Cécile McLorin Salvant - "Until" (de l'album "Ghost Song") ©Nonesuch Records


De père haïtien et de mère guadeloupéenne, Cécile McLorin Salvant est née en août 1989 à Miami, en Floride, où elle a grandi. Elle se passionne très tôt pour la musique et commence le piano dès l’âge de cinq ans, suivi par des cours de chant et de chorale à huit ans. Étant bilingue, elle se rend en France après son lycée pour suivre des études de droit à Grenoble, où elle obtient une licence. Parallèlement, elle étudie le chant lyrique et le jazz au Conservatoire Darius Milhaud d’Aix-en-Provence.

Le professeur et clarinettiste français Jean-François Bonnel remarque alors son talent prometteur, et encourage sa carrière naissante. La chanteuse enregistre son premier album Cécile en 2009, avant d’effectuer une série de concerts à Paris. Son deuxième opus, Woman Child, est nommé aux Grammy Award 2014 dans la catégorie du meilleur album de jazz vocal, et obtient en France le Prix du jazz vocal de l'Académie du Jazz. Les trois albums suivants - The Window, Dreams and Daggers, et For One To Love – recevront tous un Grammy et de nombreux autres prix.

Cécile McLorin Salvant sera en concert en France le 21 juillet au Paris Jazz Festival et le 24 juillet au Festival de Saint-Paul de Vence. L'album Ghost Song est disponible sur les plateformes légales de téléchargement.