"La barre des 3000 cas sera franchie en Guyane d'ici la fin de la semaine" (Rodolphe Alexandre)

coronavirus
Rodolphe Alexandre
©jody amiet / AFP
Le président de la Collectivité territoriale de Guyane explique être "anxieux" avant l'arrivée mardi de la ministre des Outre-mer car "Elle n'arrive pas avec toutes les solutions". Rodolphe Alexandre explique que la barre des 3000 cas de coronavirus sera franchie d'ici la fin de la semaine.
"Nous ne sommes pas suffisamment écoutés". C'est le message lancé par Rodolphe Alexandre, président de la Collectivité territoriale de Guyane, avant l'arrivée, mardi 23 juin, de la ministre des Outre-mer en Guyane. Il explique ainsi son état d'esprit : "Nous sommes quelque part anxieux car nous pensons qu'elle n'amène pas toutes les solutions. La rencontre que nous aurons avec elle va être décisive.

"On est à plus de 2400 cas et 8 morts. Il est certain que d'ici la fin de semaine on va franchir les 3000 avec certainement un chiffre de mortalité plus important. On avait demandé un hôpital style Mulhouse (NDLR : hôpital militaire de campagne mis en place à Mulhouse au plus fort de l'épidémie dans l'est de la France), on a eu un hôpital civil. Encore une fois, on est pas suffisamment écouté".

Regardez la déclaration de Rodolphe Alexandre qui s'exprimait en visioconférence à une mission d'information sénatoriale sur le trafic de stupéfiants en Guyane. En préambule de son intervention, il a fait cette déclaration :