Bars et restaurants rouvriront dès le 11 mai à Saint-Martin et Saint-Barthélemy

commerce
Restaurant à Saint-Barthélemy
Saint Barthélemy, le restaurant de l'hôtel Toiny ©SOBERKA RICHARD / HEMIS.FR / HEMIS VIA AFP
Les bars et restaurant rouvriront dès le 11 mai à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, les Îles du Nord de la Guadeloupe, premiers territoires d'outre-mer à avoir été touchés par le coronavirus le 1er mars dernier, mais où l'épidémie est très limitée, a-t-on appris auprès des autorités.   
Dans l'île bi-nationale de Saint-Martin (environ 32.000 habitants côté français), le président de la collectivité Daniel Gibbs avait fait part au Président de la République jeudi dernier de "l'urgence vitale" pour la partie française de "rouvrir les bars, restaurants et commerces au plus vite dès le 11 mai, au risque pour un grand nombre d'entreprises de se retrouver en grave difficulté".

"Emmanuel Macron a répondu favorablement à l'ouverture des bars et restaurants sous certaines conditions", a indiqué à l'AFP la Collectivité. Ces conditions seront précisées d'ici le 11 mai, mais de sources proches du dossier il s'agit de conditions de distanciations physiques à respecter, notamment dans l'agencement des tables. 

Depuis le 21 avril, Saint-Martin ne compte plus de nouveau cas et le compteur est stabilisé à 38 cas confirmés, dont deux personnes encore malades et trois décès.

Dans la petite île voisine de Saint-Barthélemy (10.000 habitants), tous les commerces, incluant les restaurants et les bars, pourront aussi rouvrir leurs portes le 11 mai, à quelques exceptions près, et les baignades et activités nautiques pourront reprendre normalement. 
    
Saint-Barthélemy compte six cas confirmés et guéris, sans aucun décès. L'économie de Saint-Martin et Saint-Barth repose uniquement sur le tourisme.