outre-mer
territoire

Basket pro : Poitiers remplace son entraîneur guadeloupéen Ruddy Nelhomme

basket-ball
Le guadeloupéen Ruddy Nelhomme n'est plus l'entraîneur de Poitiers.
L'histoire aura duré douze ans. Le Guadeloupéen Ruddy Nelhomme entraînait le Poitiers Basket 86 depuis 2007. Cette longévité exceptionnelle n'a pas résisté au début de saison catastrophique des joueurs de Pro-B. Huit défaites pour une seule victoire. Ruddy Nelhomme n'est plus en fonction.

La rumeur enflait déjà samedi soir au Gymnase St-Eloi. Poitiers venait d’enregistrer une 8ème défaite en neuf matchs de saison régulière de Pro-B. Les supporters dépités attendaient une réaction logique des dirigeants du club. Même Ruddy Nelhomme se montrait réaliste : "J’ai bien conscience que mon avenir ici est hypothéqué, nous confiait-il en aparté. "Il se peut que lundi, le président me demande de partir.". Finalement, ce sera mardi. Dans un communiqué officiel, le Poitiers Basket 86 suspend provisoirement son entraîneur guadeloupéen. Formule élégante et polie avant séparation à l’amiable... ou pas.
 

La fin d’une longue et belle histoire

C'est la fin de douze années d’une vraie relation de confiance entre Ruddy Nelhomme et le président du club, Louis Bordonneau. Une vraie réussite également. Le tandem a connu les joies de la Pro-A. Un budget étriqué mais des choix de recrutement astucieux qui ont permis à Poitiers de côtoyer les plus grandes équipes françaises durant cinq saisons.
En 2013, le retour en Pro-B n’est donc pas vécu comme un drame. Poitiers, dixième budget de la division, parvient à tenir son rang. Jusqu’à l’entame de la saison 2019/2020 qui voit l’équipe sombrer. La dernière défaite à domicile contre Nancy (85-80) est le revers de trop. Le Président Bordonneau tranche. L’entraîneur Nelhomme est débarqué.
  
Ruddy Nelhomme à la une de l'Equipe Magazine
©Ruddy Nelhomme à la une de l'Equipe Magazine


Et maintenant, que va faire Ruddy ?

"C’est étrange", nous disait-il samedi soir, "je n’ai connu que deux clubs dans ma vie : Cholet et Poitiers. Pour moi, le marché du travail des entraîneurs m’est un peu étranger". Ruddy Nelhomme fut un temps le seul Noir coachant un club français de première division, tous sports collectifs confondus. A 47 ans, il ne devrait pas avoir trop de mal à rebondir. Le Guadeloupéen a déjà un rendez-vous important au Japon en août prochain. Depuis 2010, Ruddy Nelhomme assiste Vincent Collet, l’entraîneur de l’équipe de France. Encore une sacrée longévité qui pourrait se traduire par un beau résultat aux Jeux Olympiques de Tokyo, en 2020.
 
Regardez le témoignage de Ruddy Nelhomme, quelques jours avant son limogeage 
Publicité