outre-mer
territoire

Basket : Rudy Gobert brille lors de son premier All-Star Game

basket-ball
Rudy Gobert
Rudy Gobert est l'auteur de 21 points et 11 rebonds lors du 69e All-Star Game. ©Stacy Revere / JONATHAN DANIEL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Dans la nuit de dimanche à lundi, l’équipe emmenée par LeBron James a remporté le 69ème All-Star Game de l’histoire de la NBA. Pour son tout premier match parmi les étoiles, le Guadeloupéen Rudy Gobert établit un nouveau record de points pour un joueur tricolore.
Même si son jeu, très défensif, ne le prédisposait pas forcément à briller, le Guadeloupéen, dont c'était la première sélection, a fait mieux que de la figuration dans ce match des étoiles, terminant avec 21 points (record pour un français au All Star Game) et 11 rebonds. Et ce, même s'il a évolué dans la "Team Giannis", l'équipe qui s'est inclinée. 

Le 69e All-Star Game a, en effet, été remporté dimanche à Chicago par l'équipe de LeBron James (157-155) au terme d'une fin de match haletante, à l'intensité inhabituelle, un bel hommage à Kobe Bryant, dont l'ombre a plané sur ce week-end de gala.
 

En lice pour le trophée du meilleur joueur

Auteur de 30 points en 20 minutes de jeu seulement, l'ailier des Los Angeles Clippers Kawhi Leonard (Team LeBron) a reçu le trophée du meilleur joueur du match, qui porte désormais le nom de Kobe Bryant. Mais cette récompense aurait pu aller à Rudy Gobert (Team Giannis), qui faisait partie des quatre joueurs en lice proposé au vote des fans et des journalistes (qui élisent le meilleur joueur du match) quelques minutes avant le coup de sifflet final.  

Option offensive régulière

Connu pour sa défense et son dévouement au collectif, le pivot français du Utah Jazz a su entrer dans le rythme du match et profiter des passes de ses coéquipiers près du panier pour inscrire pas moins de 8 dunks. "Il a vraiment été la grande surprise" du All-Star Game, a commenté admiratif, l'ancienne vedette NBA Grant Hill, au micro de TNT, la chaîne câblée qui retransmettait le match aux Etats-Unis. Le Guadeloupéen aurait pu faire mieux s'il n'avait pas été maintenu sur le banc durant tout le dernier quart-temps, dédié aux titulaires. 

S'il a construit sa légitimité sur la défense, Rudy Gobert a confirmé, ces dernières semaines, qu'il était capable de devenir une option offensive régulière, voire majeure. Depuis quelques semaines, le numéro 27 a même commencé à travailler avec un coach particulier spécialisé dans l'attaque, Tim Martin, qui a collaboré, entre autres, avec Trae Young, le scoreur des Atlanta Hawks. "Il a encore de la marge offensivement", assure Jérémy Medjana.