Bel Pawol pou en fanm, carnaval tropical et festival de Cannes : les sorties de la semaine

sorties de la semaine
Sorties de la semaine (02/07/21)
Un livre sur Spike Lee, le single de Jean-Claude Naimro et Gilles Floro, les 20 ans du carnaval tropical et le début du festival d'Avignon. Ce sont les actualités culturelles de la semaine.

Single

Bel Pawol pou en fanm de Jean-Claude Naimro et Gilles Floro. "Talentueux, agréable et pas prétentieux pour un sou." Jean-Claude Naimro ne tarit pas d’éloges sur son ami Gilles Floro, disparu trop tôt, en juin 1999 à l’âge de 35 ans. À la faveur du confinement, le clavier de Kassav' a ressorti cette bande que les deux compères avaient composée ensemble en 1996. "Ça m’a donné l’idée de revenir en studio pour rafraichir le titre. Et je me suis entouré d’artistes de la génération actuelle, Riddla au chant et Staniski pour les arrangements. Ce Bel Pawol pou en fanm revisité signe l’hommage de Jean-Claude Naimro à un talent brisé en plein vol. "Pour moi, c’est l’un des trois ou quatre chanteurs qui ont fait l’histoire de la musique guadeloupéenne des trente dernières années."

 

Festival de Cannes

Livre : Spike Lee, un cinéaste controversé de Régis Dubois (éditions LettMotif)

Repoussée dans le temps, pour cause de covid, la 74e édition du festival de Cannes a glissé cette année, du mois de mai au mois de juillet (du 6 au 17 juillet). Et grande première, le jury sera présidé par un Afro-américain, le réalisateur Spike Lee (il devait déjà l'être l’an passé). Un livre intitulé "Spike Lee, un cinéaste controversé", préfacé par Jean-Claude Barny, revient sur la carrière du cinéaste afro-américain engagé qui voulait dépoussiérer l’image stéréotypée des Noirs dans le cinéma US. D’ailleurs, faut-il le considérer comme l’un des plus grands réalisateurs afro-américains ou bien comme l’un des plus remarquables cinéastes de sa génération ? Des éléments de réponse se trouvent dans le livre de Régis Dubois. En tous cas, celui qui fut baptisé "le Noir le plus en colère d’Amérique" après la sortie de son Malcom X en 1992, s’est imposé comme une figure marquante du septième art; le chainon manquant entre l’époque de la blaxploitation et la nouvelle génération de réalisateurs afro-américains, John Singleton, Antoine Fuqua, Tim Story, Lee Daniels, Justin Simien, Barry Jenkins, Ryan Coogler, etc… Sans le travail de sape et de défrichage de Lee, ils auraient eu sans conteste, beaucoup plus de difficultés à émerger.

Spike Lee, un cinéaste controversé de Régis Dubois

 

Le marché du film : Pavillon Afriques à Cannes

En version numérique (à l’exception de la cérémonie d’ouverture, le 6 juillet, qui se tiendra au siège de l’Unesco à Paris). De fait, ce pavillon concerne le cinéma africain mais aussi ceux de la diaspora, comprendre les Outre-mer. C’est ainsi que Mayotte, par l’entremise de Dieynaba Sy, y participera en essayant d’attirer sur son territoire des productions internationales. De son côté, la Guadeloupéenne Christelle Galou-Théophile, directrice générale du Cinestar viendra prospecter, sur la Croisette, à la recherche de films africains ou ultramarins. Cette manifestation, initiée par la Martiniquaise Karine Barclais, cherche à répondre à une nouvelle demande. "Des plateformes comme Netflix sont à la recherche d’un cinéma différent de celui d’Hollywood. Elles cherchent d’autres histoires."

Pavillon Afriques

 

Carnaval

Carnaval Tropical de Paris de 13h30 à 18h30. La manifestation fête ses 20 ans d’existence au Stade Charléty. Covid oblige, pas de défilé dans les rues de la capitale donc, le pass sanitaire obligatoire… Cette année, absence d'un thème imposé, ou plutôt si : les groupes (quinze annoncés et 1.000 carnavaliers) ont toute liberté dans les costumes. Ce qui ne devrait pas faciliter la tâche du jury.

carnaval tropical

 

Théâtre

Festival d’Avignon. La 75e édition de la plus grande manifestation théâtrale au monde se tiendra du 5 au 25 juillet pour le in, et du 7 au 31 juillet pour le off. À noter dans le in : Alice Valence et Alex Descas jouent dans la Cerisaie de Tchekhov, mise en scène Tiago Rodrigues (Palais des Papes, du 5 au 17 juilet).

Dans le off, le TOMA (Théâtre des Outre-mer en Avignon), bien sûr. Petite sélection : Hymne (d’après le livre de Lydie Salvayre), du 10 au 14 juillet, conception Isabelle Fruleux, Cie Loufried. Récit musical autour de l’interprétation de l’hymne américain par Jimi Hendrix, en 1969 à Woodstock ; Moi, Tituba sorcière… noire de Salem (d’après les textes de Maryse Condé), du 17 au 24 juillet, mise en scène de Danielle Gabou, Cie Sans sommeil. Comment une esclave devient une femme libre; Comme l’oiseau de Bérékia Yergeau, du 9 au 28 juillet, chorégraphie de Muriel Merlin, Cie Maztek. L’histoire d’une famille entraînée dans le trafic de drogue entre Cayenne et Paris; Je ne suis pas d’ici je suis ici, le 18 juillet à 10h30, performance de Véronique Kanor sur l’identité. Et toujours dans le off, le 13 au Théâtre des Halles, avec sa pièce Khadafi, mise en scène Alain Timàr, avec Véronique Kanor et Serge Abatucci. L’écrivain et metteur en scène Alain Foix présentera sa nouvelle création, Atikté, du 19 au 31 juillet (12h) au théâtre l’Albatros.

TOMA

 

Opéra

La soprano Leila Brédent sera en tournée avec l’orchestre national Avignon-Provence du 4 au 18 juillet. Le 4 à Valréas, le 6 à Hyères, le 7 juillet, à Draguignan, le 8 juillet, à Vaison-la-romaine, le 9 juillet, à Cucuron, le 10 à Manosque et le 11 juillet, à Isle-sur-Orgue.