Bijoux, maroquinerie, déco : Marie-Lise magnifie le plastique et le caoutchouc, en Guadeloupe

initiatives d'outre-mer la guadeloupe
La maison de Marie-Lise Dabriou, nichée à Trois-Rivières, dans le Sud de la Basse-Terre en Guadeloupe, est aussi un atelier de création upcycling. L’écocitoyenne transforme le plastique des bouteilles et le caoutchouc des chambres à air en bijoux, en sacs à main et en objets de décoration.

L’idée

Bien que sans emploi, Marie-Lise Dabriou ne se laisse pas abattre, car elle a une passion : les arts manuels.
Ecocitoyenne convaincue, elle a donc cherché à valoriser des matériaux voués au rebut. C’est ainsi qu’elle a récupéré, amassé et stocké pneus, bouteilles, fils électriques et de cuivre, perles de toutes sortes, chutes de tissu et tout un tas de bouts de rien… Autant d’éléments qu’elle transforme, aujourd’hui, en créations, dans le respect de la tendance « upcycling » ou « surcyclage » en français.
Ceux qui s’adonnent à cette mode donnent une deuxième vie à des objets d’occasion, parfois en les détournant de leur utilisation première. C’est un moyen de lutter contre la surproduction, qui génère des déchets à profusion.
 

Les conceptions

Notre créatrice trois-riviérienne anoblit, donc, le plastique et le caoutchouc, notamment, en confectionnant des bijoux, des sacs à main originaux et des objets de décoration, dont est truffée sa maison.
Détails qui vont séduire les potentielles clientes : tout est confectionné artisanalement, à la main et Marie-Lise ne fabrique que des modèles uniques, puisqu’elle crée au gré de ses trouvailles, en termes de matières premières.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live