outre-mer
territoire

Boris Mouton, le surfeur réunionnais devenu champion de snowboard

sport
Boris Mouton
Boris Mouton dans les airs aux Deux-Alpes (France) avant sa deuxième partie de saison ©TDB / LA1ERE.FR
À 19 ans, le rider figure parmi les meilleurs freestylers du monde. Son rêve : participer aux Jeux olympiques de 2018 pour la Suisse. Sur le glacier des Deux-Alpes, le passionné de glisse parfait ses figures en vue de la deuxième partie de saison. Rencontre.
Des vagues de l'océan indien aux montagnes des Alpes : le parcours de Boris Mouton est pour le moins atypique. Son histoire d'amour pour les sports de glisse a débuté très tôt : de 6 et 10 ans, Boris et sa famille vivent sur un voilier, entre les Seychelles, Maurice, La Réunion et les autres îles de la région. Le garçon s'initie au surf, kitesurf et skateboard lors des arrêts au port.

Lorsqu'ils déménagent en Suisse pour les études de sa sœur, Boris s'essaie logiquement à un autre type de glisse. Il passe du bleu de la mer, au blanc des montagnes qui l'entourent. Très vite, il montre un réel talent pour la discipline. À 12 ans, il remporte ses premières compétitions et décide de se consacrer à 100 % à sa nouvelle passion. Son père l'inscrit donc aux cours à distance.

Regardez le reportage de France Ô / Outre-mer 1ère : 

©la1ere

13e mondial en 2016

Année après année, la progression du natif de Saint-Paul est telle qu'il se qualifie pour les Jeux olympiques de Sotchi en 2014. Une blessure au genou à quelques mois de l'évènement l'oblige à déclarer forfait, un crève-cœur. Coupé dans son élan, Boris retombe à la 876e place du classement TTR/FIS, le circuit international de compétitions de snowboard freestyle.

Pas de quoi démoraliser le snowboardeur. En avril 2016, le voilà à la 13e place du même classement ! A 19 ans, il parcourt le monde entier pour "rider", des Etats-Unis en Australie, mais aussi pour sa web série, Living Bob, où il se met en scène sur les planches.

Regardez un extrait de la web série :


"Ça fait 6 ans que je le connais. Boris a du talent et de bonnes bases. Il s'est beaucoup amélioré au niveau technique. L'objectif pour lui est d'arriver au top. Il a le potentiel", assure Pepe Regazzi, l'entraîneur de l'équipe de Suisse de freestyle.

Aujourd'hui, Boris s'est donné pour objectif de participer aux Jeux olympiques d'hiver de Pyeong-Chang (Corée du Sud) en 2018. Il espère porter les couleurs de la Suisse, son pays d'adoption dont il a obtenu la nationalité. "J'ai vécu 10 ans à La Réunion et 10 ans en Suisse. Je me sens autant Suisse que Français. La Suisse a toujours été là pour moi, m'a soutenu, m'a conseillé. Les infrastructures y sont très bonnes", confie Boris. Verdict en 2017.
Publicité