publicité

Brésil : action controversée de la police dans une favela

La police militaire brésilienne intensifie ses opérations contre les gangs dans les favelas de Rio. Mais des militants craignent que des citoyens innocents soient pris entre deux feux. Après plusieurs incidents mortels dans une favela, les habitants ont organisé une manifestation silencieuse.

 

© Martin Baumer / FTV
© Martin Baumer / FTV
  • Bruno Sat et Luis Quintana
  • Publié le
Des membres présumés de gangs quittant la favela, la Cité de Dieu, pour la forêt voisine. Armés de fusils d'assaut et de bombes de camouflage, ils fuient la police militaire, entrée dans la favela, pour une énième offensive anti-drogue. Une police aguerrie qu'ils ne veulent plus affronter. La scène est courante depuis que le nouveau gouverneur de Rio, Wilson Witzel, a durci les mesures de sécurité.
 

Bavures

Mais cette politique semble s'accompagner de bavures. Les habitants de la Cité de Dieu, ont manifesté silencieusement après plusieurs drames violents, dans la favela. Récemment un maçon, puis un garçon de 12 ans, ont été abattus par des balles perdues. Des membres de la  famille de l'enfant, des militants pacifistes, et des médias, ont mis en cause la police.
 

1000 tués par la police

De fait, les forces de l'ordre ne font plus de quartier à Rio : elles ont abattu plus de 1000 personnes, depuis l'arrivée  du gouverneur, au début de l'année…
Brésil : action controversée de la police dans une favela

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play