Brésil : le carnaval de Rio bat son plein

océan atlantique
Carnaval de Rio, le 24 février 2020
Carnaval de Rio, le 24 février 2020 ©GILSON BORBA / NURPHOTO
Si de nombreux évènements internationaux sont annulés par crainte du coronavirus, en particulier l'incontournable carnaval de Venise, il n'en est rien au Brésil. Sur le Sambodrome, on s'en prend au président Bolsonaro et l'on salue une reine du football. 
Le football est la vedette au défilé de l'école de samba  Inocentes de Belford Roxo. Au sommet de son char, Marta Vieira da Silva, sacrée six fois joueuse de l'année par la FIFA. Beaucoup, la considèrent la meilleure joueuse de tous les temps. Et Marta évolue dans la foule aussi bien que sur la pelouse. Sa présence suffit à la combler comme elle le confie simplement :

C'est génial, je n'ai rien à dire.


Et la présence de cette reine du sport brésilien ravit la foule comme le confirme cette participante : "C'est très excitant. Encore une femme qui est gagnante. J'en suis fière."
  

Avec Jésus et contre Bolsonaro

L'école Mangeira qui a gagné  la compétition en 2019, a pris pour cible Jaïr Bolsonaro, le chef de l'Etat brésilien. Pour ce groupe, la clef pour mettre fin à la violence policière, c'est… Jésus ! Luciana Thomaz, qui participe au défilé de Mangueira confirme.

Mangueira est totalement d'accord avec ce qui anime  Rio et la société brésilienne. Nous devons faire appel à Jésus.  La situation est tellement horrible que personne ne peut plus la supporter.


Pendant que le monde s'inquiète du coronavirus, à Rio on n’y pense guère et on semble s’en remettre aux symboles forts des deux passions du pays : le football et la religion. Comme ailleurs le Carnaval se terminera le mercredi des Cendres, le 26 mars.
 
©Brett Kline, Heather Haberajter, Philippe Champenois