publicité

Brest 2016 : la Polynésie et la Calédonie à l’honneur aux fêtes maritimes du Finistère

Pirogues Va’a, tatouages, chants, danses et coutumes : la Polynésie et la Nouvelle-Calédonie sont à l’honneur aux fêtes maritimes de Brest 2016, du 13 au 19 juillet. Deux villages entre terre et mer ouvriront leurs portes lors d’une journée dédiée au Pacifique, mercredi 13 juillet.

La Polynésie et la Nouvelle-Calédonie seront à l'honneur aux fêtes maritimes de Brest 2016 du 13 au 19 juillet. © FREDERIC GEORGENS / ONLY France
© FREDERIC GEORGENS / ONLY France La Polynésie et la Nouvelle-Calédonie seront à l'honneur aux fêtes maritimes de Brest 2016 du 13 au 19 juillet.
  • Par Laura Philippon
  • Publié le , mis à jour le
Ce sont près de 1 300 bateaux qui vont être amarrés au quai de Brest, du 13 au 19 juillet, lors des fêtes maritimes. De la plus petite pirogue polynésienne aux voiliers d’exceptions en passant par les bateaux de plaisance et les bâtiments de la marine, les navires et leurs équipages s’apprêtent à accueillir les visiteurs.
 
Alors que les voiliers paraderont dans la rade, sur le quai de nombreuses expositions et animations sont prévues avec près de 3 800 musiciens et artistes. Des cornemuses aux ukulélés, les musiques des quatre coins du monde vont résonner dans le port de Brest où se tiennent tous les quatre ans les fêtes maritimes.

 

La Polynésie sur le quai de Brest

Pour la première fois, le Pacifique est à l’honneur avec un espace de près de 1 200 m² consacré à la Polynésie. "On y trouvera de nombreuses associations, dont Breizh Polynesia. Toutes ont rivalisé d’imagination pour recréer la magie polynésienne", explique Marc Helias de la délégation de la Polynésie.

Des danseurs lors du Heiva qui se tient ce mois-ci à Tahiti. © GREGORY BOISSY / AFP
© GREGORY BOISSY / AFP Des danseurs lors du Heiva qui se tient ce mois-ci à Tahiti.

Tatouages, sculptures, tiki géant et ukulélé

Des ateliers de tatouages éphémères seront organisés, ainsi qu’une exposition sur la signification du tatouage dans la culture polynésienne. Des sculptures d’artisans seront également exposées. Toute la semaine, un tiki géant sera réalisé sous les yeux du public.

Les participants d'un concours de ukulélé à Tahiti. © GREGORY BOISSY / AFP
© GREGORY BOISSY / AFP Les participants d'un concours de ukulélé à Tahiti.
 
Dans le village polynésien, les visiteurs seront invités à partager le quotidien artisanal et culturel des polynésiens entre musique, danse et histoires traditionnelles. Démonstrations de haka, ateliers de langues, découverte du savoir-faire d’une ferme perlière, réalisation de boutures de corail ou encore initiation au ukulélé sont au programme.
 
Des marquises, aux Australes, en passant par les Tuamotu, le village vous fera découvrir l’archipel polynésien en plein cœur de Brest. Sans manquer sur l’eau, les Va’a, pirogues à balancier caractéristiques de la Polynésie, qui assureront le spectacle.

Regardez ci-dessous les précisions de Mikaël Menez, responsable du club Canoë-kayak Brestois :
 

Une délégation de Lifou pour représenter la Calédonie

La Nouvelle-Calédonie sera aussi à l’honneur grâce à la venue pour la première fois d’une délégation de Lifou, la plus important des îles Loyauté. Toute la semaine, une cinquantaine de personnes venues de Lifou vont présenter le savoir-faire des habitants et partager la culture Kanake et les traditions coutumières.
 
"Aujourd’hui, l’heure est aux deniers préparatifs sur le village mélanésien, raconte Sylvie Elia de la délégation de Lifou, jointe par La1ère.fr. Les danseurs construisent une case et recréés un village local. Nous avons réceptionné notre conteneur avec une pirogue, un radeau et de quoi faire une case".

Danse kanak à Lifou en mai 2016 lors de la venue de Manuel Valls. © Théo Rouby / AFP
© Théo Rouby / AFP Danse kanak à Lifou en mai 2016 lors de la venue de Manuel Valls.

Pirogue, radeau, case et coutumes

"Le village Mélanésien" est un espace de 1 000 m² dédié à la Nouvelle-Calédonie. Il aura la forme d’une tortue géante dans laquelle les visiteurs vont découvrir la culture kanak, ses techniques navales ancestrales, sa construction de cases mais aussi ses contes et ses légendes racontés chaque soir dans le village.
 
Des photos seront exposées pour raconter la vie au sein de la tribu, la confection d’un radeau ou encore la préparation d’un bougna. Des démonstrations culinaires et de médecine traditionnelle sont aussi prévues. "Nous présenterons également des ateliers sculptures et tressages avec des feuilles de cocotiers, ajoute Sylvie Elia. Une case accueillera un coutumier qui expliquera le symbole de la case, sa construction et par ce biais la coutume". 

De la gastronomie à la coutume, la délégation de Lifou fera partager la culture kanak à Brest. © MOIRENC Camille / hemis.fr / Hemis
© MOIRENC Camille / hemis.fr / Hemis De la gastronomie à la coutume, la délégation de Lifou fera partager la culture kanak à Brest.

Les fêtes maritimes de Brest s'achèveront le mardi 19 juillet par une immense parade. D'ici là, suivez le Pacifique à Brest 2016 via la page Facebook et le compte Twitter de La1ère.fr dès mercredi.

Cliquez ici pour découvrir le programme complet de Brest 2016.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play