Brest 2016 : Les Calédoniens de Lifou enchantent les fêtes maritimes

mer
Brest 2016 : les Calédoniens de Lifou enchantent les fêtes maritimes
Plus de cinquante Calédoniens sont venus de Lifou pour animer le village Mélanésien de Brest 2016. ©LP
Dédiée aux îles, la première journée des fêtes maritimes de Brest 2016, s’est ouverte ce mercredi 13 juillet. Sur les quais, les habitants du district du Wetr à Lifou animent le village de la Mélanésie et enchantent le public.
Des sourires pour les plus grands et des yeux qui brillent chez les enfants. Face aux danseurs en costumes traditionnels, le public reste sans voix, transporté à l’autre bout du monde, sur l'île de Lifou. Entre averses et éclaircies dans le ciel de Brest, les habitants du disctric de Wetr, venus spécialement de Lifou en Nouvelle-Calédonie, partagent leurs traditions au sein du village mélanésien dressé au coeur des fêtes maritimes de Brest 2016.



Bienvenue au village

"Bienvenue au village", lance Joseph qui assure la visite guidée. Les pieds dans le sable, danseurs et artisans de Lifou parlent de leurs îles, de leurs cultures et de leur patrimoine. (Cliquez sur le diaporama ci-dessous).


##fr3r_https_disabled##
"Nous avons ramené ici une pirogue traditionnelle de Lifou, explique Joseph venu avec une cinquantaine de personnes de Lifou pour présenter la culture Kanak. Nous sommes des navigateurs, nous habitons sur une île et pour nous rendre sur les îles voisines nous utilisons la pirogue". 

Brest 2016 : les Calédoniens de Lifou enchantent les fêtes maritimes
Plus de 50 personnes sont venues de Lifou pour Brest 2016. ©LP


Pirogues, radeaux et techniques de pêche

Un peu plus loin, Guillaume raconte comment il a construit ce radeau, essentiel dans les îles de Nouvelle-Calédonie. "Nous l’utilisons dans ma région, car le rivage est constitué de falaises, le seul moyen de navigation est le radeau construit avec des racines de manioc qui sont très légères et résistantes". 

Techniques de construction, méthodes de navigation, Guillaume échangent avec les visiteurs curieux d’en apprendre davantage sur la culture maritime du Pacifique. Un peu plus loin, Alexis, 67 ans, vient pour la première fois en métropole. Heureux d’être à Brest, "pour cette grande fête de la mer", ce pêcheur de Lifou détaille ses techniques de pêche avec devant lui, sa nasse à langouste. "Chez vous, c’est plutôt le homard", sourit-il aux visiteurs.

Brest 2016 : les Calédoniens de Lifou enchantent les fêtes maritimes
Alexis échange avec le public sur ses techniques de pêche à la langouste. ©LP


Tressages et construction de case

La découverte de ce village Mélanésien est rythmée par des spectacles de danses. Alors que les mamans de Lifou tressent des couronnes en feuilles de cocotiers, les hommes construisent une case. "Nous allons dresser une véritable case kanak dans le village, explique Joseph. Elle sera terminée d’ici la fin des fêtes et accueillera un chef coutumier". (Cliquez sur le diaporama ci-dessous).


##fr3r_https_disabled##
Cette première journée de Brest 2016 a été ouverte par la traditionnelle coutume kanak sur le village mélanésien en présence du grand chef de Lifou. Elle s’achèvera par une soirée de contes et de légendes. La délégation de Lifou sera à Brest jusqu'à la fin des fêtes maritimes le mardi 19 juillet.