Bruno Le Roux ne veut pas que Mayotte soit "caricaturée" sur le niveau de délinquance

politique
Le Roux ne veut pas que Mayotte soit "caricaturée" sur le niveau de délinquance
Le Roux ne veut pas que Mayotte soit "caricaturée" sur le niveau de délinquance ©Ornella LAMBERTI / AFP
Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, a souhaité dimanche que Mayotte ne soit "pas caricaturée" sur le niveau de délinquance générale, souhaitant ramener la hausse constatée en 2016 à ce qu'elle est par rapport aux autres départements français.
En visite dans le 101ème département français depuis samedi, Bruno Le Roux a répondu lors d'une conférence de presse aux questions sur l'insécurité à Mayotte qu'il essayait de "relativiser les choses" et invité à mettre la situation en regard de ce qu'elle est dans les autres départements.

"Je vois bien qu'il y a des violences, un problème avec les mineurs, (...) des stupéfiants bas de gamme et nocifs, (...) des violences intra-familiales", a observé le ministre. Mais il a martelé que les "engagements du plan de Bernard Cazeneuve ont été tenus".

Le déplacement du ministre de l'Intérieur à Mayotte visait à vérifier que les moyens matériels et humains promis en juin 2016 par son prédécesseur dans le cadre du Plan sécurité outre-mer étaient correctement affectés.
 
Dimanche, Bruno Le Roux a confirmé "les arrivées de 180 policiers et gendarmes en 2016", ajoutant qu'elles seront complétées par "plus d'une vingtaine d'arrivées en 2017".