Pour les candidats à la primaire de la droite, les Outre-mer "c’est beau, mais c’est loin"

politique
Pour les candidats à la primaire de la droite, les Outre-mer « c’est beau mais c’est loin »
Les candidats à la primaire de la droite ©Gregory BOISSY - Sebastien Bozon - Helene Valenzuela-JOEL SAGET GUILLAUME SOUVANT AFP- CITIZENSIDE / FRANÇOIS LOOCK / Citizenside coppé- JEFF PACHOUD / AFP
Aucun candidat à la primaire de la droite n’a visité la totalité des Outre-mer durant cette campagne pour la primaire de la droite. Alain Juppé est toutefois celui qui a le plus «mouillé la chemise» avec sept déplacements. 
Partir à la conquête des électeurs de droite ne veut pas forcément dire aller rencontrer les plus éloignés. Quatre candidats à la primaire ont effectué au moins un déplacement dans les Outre-mer: Alain Juppé, Bruno Lemaire, François Fillon et Jean-Frédéric Poisson. Trois candicats ont renoncé à se déplacer: Nicolas Sarkozy, Jean-François Coppé et Nathalie Kosciusko-Morizet. Outre Alain Juppé, cette campagne ressemble à un service minimum dans les Outre-mer. 

Alain Juppé à Mayotte, à La Réunion, aux Antilles, en Guyane, en Polynésie et en Nouvelle-Calédonie

7 déplacements Outre-mer pour Alain Juppé
©ORNELLA LAMBERTI- RICHARD BOUHET -Lionel CHAMOISEAU - Helene Valenzuela - jody amiet - Theo ROUBY - Gregory BOISSY / AFP

Le favori des sondages est aussi celui qui a le plus sillonné les Outre-mer durant cette campagne pour la primaire de la droite. Alain Juppé a commencé sa tournée en décembre 2015 avec une visite express à Mayotte, puis trois jours à La Réunion. L’ancien Premier ministre a d’ailleurs profité de sa présence sur l’île pour expérimenter lui-même les filets anti-requins de Boucan Canot. 

Baignade Alain Juppé à La Réunion
Alain Juppé se baigne à Boucan Canot à La Réunion ©RICHARD BOUHET / AFP

Alain Juppé a poursuivi sa tournée des Outre-mer avec la Guyane, la Guadeloupe et la Martinique au mois d’avril dernier, avant de boucler "sa" boucle par une tournée dans le Pacifique de quatre jours en Nouvelle-Calédonie et de cinq jours en Polynésie

Alain Juppé s'est enfin adressé directement aux Réunionnais en diffusant une vidéo sur You tube. Regardez :

Les Antilles et la Guyane pour François Fillon

François Fillon aux Antilles et en Guyane
François Fillon lors de sa visite aux Antilles et en Guyane du 17 au 22 avril 2016 ©Helene Valenzuela / AFP JODY AMIET / AFP
L’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy, François Fillon a choisi de se concentrer sur les Antilles et la Guyane. Une visite de 5 jours durant laquelle il s'est attaché à souligner la place des Outre-mer qu'il considère comme un atout."Ceux qui à Paris considèrent que l'Outre-mer est un problème, un dossier, une charge, ceux-là n'ont pas compris que l'Outre-mer c'est l'antidote de la petite France", a notamment déclaré le candidat de la primaire de la droite. 

La Martinique et la Guadeloupe pour Jean-Frédéric Poisson

Le chef du parti Chrétien-Démocrate s'est rendu en Martinique et en Guadeloupe du 4 au 7 octobre. Cette visite lui a permis de dresser son projet pour les Outre-mer et de mettre en avant "la force des populations, les richesses du sol, le potentiel touristique et énergétique". De retour dans l'Hexagone, il maintient le lien avec les Outre-mer avec cette vidéo dans laquelle il précise son ambition pour les Outre-mer. Regardez: 

Jean-Frédéric Poisson: "Mon projet pour les... par LeHuffPost

Quatre jours à La Réunion pour Bruno Lemaire 

Bruno Lemaire à La Réunion
©Réunion 1ère

Bruno Lemaire a consacré sa première (et dernière) visite Outre-mer en tant que candidat à la primaire de la droite à La Réunion au mois de juin dernier. Il s'était déjà rendu en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane fin 2015 mais, à l'époque il n'était pas encore candidat. Le candidat du "Renouveau" s'est en effet déclaré candidat au mois de février 2016.
Lors de sa visite à La Réunion, Bruno Lemaire était accompagné d'Yves Jégo, ex-secrétaire d'Etat chargé de l'Outre-mer du 18 mars 2008 au 23 juin 2009 et 1er vice-président de l'UDI. Ce déplacement de quatre jours a été l'occasion pour lui de présenter les grandes lignes de son programme, comme favoriser l'emploi plutôt que l'assistanat. Il propose pour cela une seule taxe de 10% pour les entreprises. 

Aucun déplacement Outre-mer pour Nicolas Sarkozy...

Durant cette campagne, Nicolas Sarkozy n'a pas effectué de déplament Outre-mer. Il a effectué une visite express de 24 heures à La Réunion, au mois de mai 2016, mais, à l'époque, lui non plus n'était pas encore candidat.

Soucieux de maintenir le lien avec la Réunion, Nicolas Sarkozy avait demandé à Christian Estrosi, ex-secrétaire d'Etat chargé de l'Outre-mer de se rendre ce lundi 7 novembre à La Réunion. Empêché à la dernière minute, c'est le directeur de campagne de l'ancien président de la République qui l'a remplacé. Gérard Darmanain a notamment rencontré les membres des comités de soutien et déjeuner avec les élus de la plateforme de l'Union de la droite. Il a egalement visité un chantier d'insertion à Saint-Paul. 

©la1ere

L'ancien président de la République a également accordé une  interview à France-Antilles dans laquelle il annonce vouloir "provoquer une véritable révolution économique Outre-mer": zéro charge sociale et un taux d’impôt sur les sociétés à 15%. 

Dans le Pacifique et de manière plus surprenante, Nicolas Sarkozy a noué un accord de partenariat avec son ancien ennemi, l’ancien président de la Polynésie française, Gaston Flosse. Il promet de relever le budget de la Polynésie et de faciliter l’indemnisation des victimes des essais nucléaires. Deux promesses en contradiction avec le bilan du quinquennat qualifié de "calvaire" par le député polynésien Jonas Tahuaitu.

Nicolas Sarkozy, ancien président du parti Les Républicains peut enfin s'appuyer sur un réseau très efficace de soutiens dans l'ensemble des Outre-mer. 

 

...Jean-François Copé et Nathalie Kosciusko-Morizet   

Dans les 36 pages du "Contrat avec les Français" de Jean-François Copé, l’Outre-mer n’est pas évoquée une seule fois et aucune visite n'a été programmée depuis qu'il a annoncé fin août avoir obtenu les parrainages nécessaires pour se présenter à la primaire de la droite.

Pas un mot également dans la brochure programmatique "Nouvelle société, nouvelle France" de Nathalie Kosciusko-Morizet. NKM s'était bien rendue aux Antilles en novembre 2015 mais, celle qui n'était pas encore candidate, avait été contrainte d'écourter son séjour à cause des attentats à Paris.