Le "catho-foot-shake" : l'Eglise à l'heure du coronavirus

coronavirus
curé foot shake
©Jean-Michel Mazerolle
Face au risque de coronavirus, les autorités sanitaires recommandent d'éviter les embrassades et les poignées de main. Alors ce curé d'une paroisse de l'est-parisien a trouvé une parade, venue de Chine : le "foot shake".  
La photo a été prise ce dimanche 8 mars 2020, à Bussy-Saint-Georges, en Seine-et-Marne (dans la banlieue est de Paris). En ces temps de coronavirus, le curé de l’église Notre-Dame du Val, Michel Besse-Mendy, a décidé de saluer les fidèles à la sortie de la messe en utilisant le désormais célèbre #footshake. On le voit ici saluer Georgette, une paroissienne originaire de Guadeloupe. 
Catho foot shake
©Jean-Michel Mazerolle
La photo postée sur Facebook a été partagée de La Réunion au Liban, en passant par le Bénin et l'Equateur. L'objectif de ce prêtre est bien évidemment de s'adapter aux contraintes liées à la circulation du coronavirus.
 

Le phénomène  #footshake

C'est de Wuhan, en Chine, l'épicentre de l'épidémie de coronavirus que sont venues les premières vidéos virales de "foot shake" : pour se saluer sans contact et sans risque de propager le virus, l'idée est de se taper les pieds.