outre-mer
territoire

Centre d’alerte des cyclones de La Réunion : « pas de projet de transfert vers l’île Maurice » assure Météo-France

politique
David Lorion
©JACQUES DEMARTHON / AFP
A l’occasion d'une audition à l’Assemblée nationale de Virginie Schwartz, nouvelle PDG de Météo-France, le député LR réunionnais David Lorion a exprimé ses inquiétudes sur un projet de déménagement du centre d'alerte des cyclones de La Réunion.
"Les conditions météorologiques des Outre-mer sont difficilement comparables avec celles du continent", a commencé par rappeler David Lorion. Profitant d’une audition de la commission du développement durable à l’Assemblée Nationale, le député réunionnais a confié ses inquiétudes à la nouvelle PDG de Météo-France, Virginie Schwartz. 
 


Centre d'alerte des cyclones

Principal point de préoccupation : le CMRS (Centre météorologique régional spécialisé cyclones) de l’Océan Indien. Situé sur l’île de La Réunion, l’élu craint que les rumeurs ne soient fondées et que le centre déménage à l’île Maurice."C'est une inquiétude très forte des personnels du centre météorologique de La Réunion", confie David Lorion. L'interrogation est rapidement écartée par Virginie Schwartz. "Il n’y a pas de projet de transfert vers l’île Maurice", assure-t-elle. 


Centre d'alerte aux tsunamis

Quant à la possible délocalisation du centre d’alerte aux tsunamis à Toulouse : "Ce n’est pas un centre qui dépend de Météo-France ", balaye Virginie Schwartz. La nouvelle PDG reconnaît qu’il y a "besoin d’un effort et d’une attention" de l’établissement dans ces territoires d’Outre-mer. Evoquant le problème des sargasses aux Antilles et l’affaissement de Mayotte dû à l’émergence du volcan, elle assure que Météo-France "mettra en œuvre des moyens importants".

Publicité