publicité

César 2018: comment l'humoriste réunionnais Manu Payet s'en est-il sorti en maître de cérémonie ?

Après Florence Foresti et Jérôme Commandeur, Manu Payet était le troisième humoriste à animer la 43e cérémonie des César ce vendredi. L'une des missions les plus ingrates de la télévision. Comment l'acteur réunionnais, qui s'est offert deux petits clins d'oeil à son île, s'en est-il sorti ? 

© Philippe LOPEZ / AFP
© Philippe LOPEZ / AFP
  • La1ère
  • Publié le , mis à jour le
Manu Payet a ouvert la cérémonie en chantant et dansant sur la scène, entourés de danseurs vêtus de trophée César à taille humaine. 
Cette introduction, sorte de mini-comédie musicale, n’a pas convaincu les téléspectateurs. Sur Twitter, les internautes l’ont jugée longue. D’autres ont même ressenti un malaise: 

Tout au long de cette soirée, beaucoup ont trouvé l'humoriste stressé et lui ont reproché de trop lire son prompteur. D'autres en revanche ont salué sa prestation: 

Deux clins d'oeil à La Réunion

Durant cette soirée du cinéma, l'acteur a multiplié les "vannes" ciblant des invités: "Jean-Pierre Bacri en organisateur de fête il fallait y penser" en référence à son rôle dans "Le sens de la fête"; "Personne n'a mieux joué Guillaume Canet que Guillaume Canet" à propos de son film "Rock'n'Roll"; "Pas impossible que le César aille ce soir du côté de chez Swann" (et il avait raison puisque que Swann Arlaud a été désigné meilleur acteur).

En venant remettre le César du meilleur scénariste, le Martiniquais Lucien Jean-Baptiste a salué le maître de cérémonie Réunionnais en créole.  Regardez: 

 

Autre clin d'oeil, cette fois à La Réunion, avec cette parodie de la série "le bureau des légendes" (intitulée pour l’occasion de Le CE des légendes), le maître de cérémonie s’amuse avec les pseudos des agents de la DGSE : Rougail saucisse (Manu Payet), Frangipane, Fou du ionf… Regardez: 

Anne Hidalgo gentiment taclée

Lors du discours de Manu Payet, Anne Hidalgo, la Maire de Paris a  été huée par une partie du public. "Ça fait du bien de se faire applaudir parfois", a ironisé l'humoriste. Plus tard dans la soirée, l'acteur a de nouveau gentiment taclé la maire de Paris, en conseillant à ceux qui, dans l'assistance, avaient "les jambes lourdes ou des fourmis dans les pieds d'aller voir Madame Hidalgo pour tout ce qui est problème de circulation"


Quand Manu Payet drague Pénélope Cruz

L'argument parfait pour convaincre de choisir l'espagnol comme deuxième langue vivante: "Penelope, mi casa es tu casa", a lancé Manu Payet
à Penelope Cruz, récompensée d'un César d'honneur. C'est encore dans la langue de Cervantes qu'il a proposé à l'actrice espagnole son aide "pour quoi que ce soit", avant de s'interrompre en voyant assis à côté d'elle l'acteur Javier Bardem, venu soutenir son épouse.

Le moment (volontairement) gênant

L’une des séquences les plus drôles de la soirée reste l’apparition de Monsieur Poulpe que Manu Payet a appelé pour livrer ces inévitables "moments gênants" qui plombent n’importe quelle cérémonie. Ce fut effectivement très gênant. Mais surtout amusant.


Deux millions de téléspectateurs 

Cette 43e cérémonie des César, retransmise en clair sur Canal+, a attiré 2,1 millions de téléspectateurs (11,4% de part d'audience), une hausse par rapport à 2017 où la soirée avait été suivie par 1,9 million de personnes, selon des chiffres de Médiamétrie

Sur le même thème

  • cinéma

    Fréquentation des cinémas en hausse de 4,4% en 2017 Outre-mer [DATA]

    Le CNC, Centre National du Cinéma vient de publier une étude sur la fréquentation dans les salles d’Outre-mer. La tendance est à la hausse en 2017 (+4,4%). Selon cette enquête, les Martiniquais sont les plus cinéphiles et à La réunion, le public est majoritairement masculin. 
     

  • cinéma

    Cinéma : racisme en cascades

    Une belle quadragénaire et un jeune Guadeloupéen s'aiment dans le quartier parisien de Belleville en 1963. Différence d'âge et couleurs de peau y suscitent bien des réactions hostiles, notamment chez les enfants... L'audacieux et longtemps ignoré "Rue des cascades" ressort en salles, restauré.

  • cinéma

    Whitney Houston, une épopée tragique

    Dans les salles de l’Hexagone avant peut-être celles des Outre-mer, le film sur la chanteuse afro-américaine Whitney Houston revient sur la carrière et la descente aux enfers de celle qui fut une icône mondiale, morte d’une overdose à l’âge de 48 ans.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play