Champagne : moins de bouteilles expédiées vers les Outre-mer en 2018

industrie
Champagne illustration
©Philippe Huguen / AFP
Environ 4,6 millions de bouteilles de champagne ont été expédiées en Outre-mer en 2018. Un volume comparable aux commandes cumulées de la Chine, Hong Kong et Taïwan. Malgré ce chiffre impressionnant, les bulles semblent avoir de moins en moins la cote hors de l'Hexagone. 
2018 aura été une année en demi-teinte pour le Comité interprofessionnel du vin de Champagne. Le chiffre d’affaires lié aux ventes de champagne a certes battu un record, mais cette augmentation est avant tout liée aux prix élevés et non au nombre de bouteilles vendues.

Avec "seulement" 4 millions 650 000 unités achetées l’an passé, le vin effervescent perd des parts de marché dans les territoires d’outre-mer. Les ventes sont en baisses de 7,7%.
 

La Martinique "en tête"

En 2018, les Martiniquais ont été les plus friands de champagne avec 1 million 440 000 unités achetées, tandis que les Réunionnais et Guadeloupéens en ont consommé 1 million 200 000, soit respectivement une baisse de 20 et 3% par rapport à 2017.

La désaffection s’exprime également en Nouvelle-Calédonie (-40%), à Mayotte (-28%) et à Saint-Pierre et Miquelon (-53%). A contrario, la consommation semble reprendre dans les îles du Nord sans toutefois atteindre le niveau d’avant l’ouragan Irma.

La tendance générale, à la baisse, dénote avec les chiffres de Wallis-et-Futuna. 6000 bouteilles y ont été consommées en 2018. C’est 142% de plus qu'en 2017.

Retrouvez ci-dessous les chiffres d’affaires par territoire en 2018 :
Martinique : 19 119 077€
Guadeloupe : 17 270 288€ 
Réunion : 14 722 439€
Guyane : 3 895 743€
Nouvelle-Calédonie : 3 295 332€
Polynésie française : 2 876 824€
Saint-Barthélemy : 1 383 064€
Saint-Martin : 843 243€
Mayotte : 135 397€
Wallis et Futuna : 117 633€
Saint-Pierre-et-Miquelon : 40 359€
TAAF : 9 659€