Selon un chercheur, l’onde tropicale qui s’est abattue en Polynésie n’est pas liée au réchauffement climatique

climat
intempérie Polynésie - Tahiti sous les eaux
©FACEBOOK KANEL HAZLEHURST
Dans la nuit de samedi à dimanche, des pluies diluviennes sont tombées sur Tahiti. Cette onde tropicale est-elle liée au changement climatique ? La réponse de Rémy Canavesio, géographe spécialisé dans les risques climatiques que La1ere.fr a contacté.
Le nord de Tahiti est dévasté. Les pluies qui se sont abattues sur l’île ont détruit des centaines d’habitations, des routes, des ponts et on compte selon un bilan provisoire quatre blessés dont un grave.
 
Cette onde tropicale d’une violence particulièrement forte qui s'est abattue sur Tahiti est-elle liée au changement climatique ? La1ere.fr a posé la question à Rémy Canavesio, géographe spécialisé dans les risques climatiques et rattaché laboratoire du CNRS de Caen.
 
Rémy Canavesio, géographe et spécialiste des risques climatiques
Rémy Canavesio, géographe spécialisé dans les risques climatiques


Pas de lien avec le réchauffement climatique

"Ce phénomène est totalement indépendant de toute modification du climat (El niño, le réchauffement climatique)", affirme Rémy Canavesio. "Concrètement il s’agit d’un renforcement localisé des orages qui peuvent se maintenir pendant plusieurs dizaines d'heures alors qu'en temps normal ils s'arrêtent après quelques dizaines de minutes".
 

Un phénomène qui passe normalement entre les îles

"Il s'agit d'un phénomène de quelques dizaines de kilomètres de diamètre qui, de ce fait, passe quasiment chaque année entre les îles, poursuit le scientifique. Parfois au hasard de la "loterie" météorologique, il peut passer juste au-dessus de Tahiti". C'est ce qui s'est produit le week-end dernier. 
 

Mais cette fois, il a durement touché Tahiti

Cette fois-ci, comble de mal chance, le cœur du système s'est attardé pendant trois heures sur l'agglomération de Papeete. Résultat, environ 150 mm en 3 heures et un cumul sur 24h de 200 à 350 mm d’eau sur Tahiti (le maximum a été enregistré dans le secteur de Mahina).

Précédente onde tropicale en 1998

"Ceci dit, conclut Rémy Canavezio, l’onde tropicale qui vient de s’abattre sur Tahiti a été moins violente que celle qui s’est produite le 19 décembre 1998". On avait enregistré alors 400 à 550 mm sur l'agglomération de Papeete. Papeete qui signifie en tahitien pannier à eau...
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live