outre-mer
territoire

Chronique du nickel : batteries vertes américaines recherchent minerai intensément

chronique économique
NICKEL
©Mark Raston AFP
Si la portée d’un accord commercial avec la Chine est atténuée par des divergences au sein de l’administration américaine, Washington a obtenu de l'Indonésie le maintien de ses exportations de minerai. Le nickel des batteries du constructeur automobile américain Tesla est sécurisé.
 
Des dissensions supposées au sein de l’administration Trump relanceraient les doutes après un accord commercial trouvé avec la Chine. L’Indonésie a repris ses exportations de nickel vers la Chine, après une demande américaine. Le cours du métal a encore reculé vendredi, pour le cinquième jour consécutif. L’agence Fastmarkets annonce une hausse de 12,1 % des stocks en Asie et ce n’est pas bon pour les prix.

Guerre ou paix commerciale ?
Américains et Chinois s’apprêtent-ils à enterrer la hache de guerre et donc à régler leur différend commercial ? Jeudi, les marchés financiers y ont cru, avant de déchanter. Ce n’est pas la première fois qu'une détente semble s'amorcer entre les deux géants de l’économie mondiale, avant d’être démentie par un nouveau contentieux. Si Pékin et Washington ont confirmé s’être mis d’accord pour lever progressivement les droits de douane supplémentaires qu’ils se sont imposés mutuellement, ce projet suscite des oppositions au sein de la Maison-Blanche, "Il n’y a pas d’accord précis pour une réduction progressive des tarifs", a déclaré Michael Pillsbury, conseiller de Donald Trump, interrogé par l’agence Reuters. De quoi doucher l'optimisme des métaux industriels et des traders de la Bourse des métaux de Londres.

Délégation américaine à Jakarta
Dans ce climat toujours incertain et en proie aux doutes, le nickel se bat sur trois marchés : le minerai brut, les alliages de ferronickel pour les aciers inoxydables, les produits de la chimie des métaux destinés aux batteries électriques. Cette semaine, la décision de l’Indonésie de reprendre ses exportations de minerai, après une suspension de deux semaines, en est l'illustration. Une rencontre s'est déroulée à Jakarta entre le ministre indonésien chargé de la coordination des investissements et une délégation américaine dirigée par le secrétaire d’Etat au Commerce Wilbur Ross. Un représentant du producteur automobile américain Tesla y participait. Il ressort de cette réunion que les américains ont convaincu les indonésiens de ne pas maintenir leur embargo sur les exportations de minerai destinées aux usines chinoises. La chaine de production des batteries électriques des voitures de Tesla aux Etats-Unis s’en trouve sécurisée. Le constructeur américain s'approvisionne également et principalement auprés de Sumitomo au Japon.

Tesla est en Chine pour acheter des métaux, nickel, cobalt, manganèse pour la production de batteries au lithium, mais la matière première, le minerai pour les batteries provient d'Indonésie.

Luhut Binsar Pandjaitan Ministre en charge de la coordination des affaires maritimes et industrielles de l’Indonésie
 

Les stocks remontent 
Les stocks de nickel disponibles sur le marché ont augmenté pour le quatrième jour consécutif. En Asie, ceux des entrepôts sous mandat du LME ont progressé de 36,2 % pour atteindre 21.000 tonnes, selon des informations du négociant Marex Spectron. Enfin, les échanges désormais ouverts et connectés entre les places de Londres (LME) et de Shanghai (SHFE) offrent une perspective plus globale du marché. Après avoir progressé de 4 % au cours des deux semaines précédentes, les primes sur le nickel ont baissé de 2,6 % cette semaine.

Cours du nickel au LME, vendredi 8 novembre à 16H20 GMT :15.970dollars par tonne (7,24$/I) en baisse de 1,54 %. Semaine - 4,67 %
 
Publicité