CINEMA. "Le premier jour", quand des noms de famille furent atttribués en 1848 aux esclaves affranchis [Temps des Mémoires]

histoire
L’abolition de l’esclavage le 27 avril 1848 est suivi par une circulaire qui ordonne de recenser la population et de donner un nom à chaque affranchi. Ce court-métrage raconte la journée d'un officier de l'état civil du Ministère des Colonies, chargé d'attribuer un nom de famille à des esclaves affranchis. Pour eux, ce fut leur premier jour de citoyens. Pour l'officier, ce jour-là fut une autre histoire.

L’action se déroule aux Antilles, en 1848, quelques mois après l'abolition de l’esclavage.

Le film débute à Paris, au Ministère des Colonies, en septembre 1848. Albert Mougins (Jocelyn Quivrin) est missionné pour prêter main forte à Géraud de Frémincourt (Bernard Le Coq). Frémincourt est officier de l’état civil dans le nord de la Martinique et est chargé de l’attribution d’un nom à chaque esclave affranchi.
Le jeune homme découvre comment l’officier de l’état civil répond à sa tâche. Il n’est pas au bout de ses surprises.

Le premier jour
Monsieur de Malignac (Philippe de la Villejégu) prend connaissance du nom attribué par Albert Mougins (Jocelyn Quivrin) au nouvel affranchi. ©International Azur Communication

Casting

  • Géraud de Frémincourt : Bernard le Coq
  • Albert Mougins : Jocelyn Quivrin
  • Jeanne : Dominique Lollia
  • Monsieur de Malignac : Philippe de la Villejégu
  • Le chef de cabinet : Gilles de Maistre

Ecriture et réalisation : Luc de Saint-Sernin
Année : 2004
Production : International Azur Communication 
Durée : 21 minutes