Covid-19 : La situation se dégrade dans plusieurs départements, "notamment la Guyane", souligne Jean Castex

coronavirus
Castex conf presse
©DR

Stratégie de vaccination, réouverture des lieux culturels, des restaurants, des stations de ski. Jean Castex a tenté de donner ce jeudi "plus de visibilité" aux secteurs touchés par la crise sanitaire, avant de prendre peut-être des mesures "plus lourdes" la semaine prochaine. A suivre en direct.
 

"La situation se dégrade dans certains territoires plus rapidement qu'ailleurs. C'est le cas à l'est du pays ce qui nous a conduit à prendre des mesures spécifiques dans quinze départements. C'est aussi le cas de certains territoires d'Outre-mer, notamment la Guyane", a notamment précise le Premier ministre Jean Castex, qui a annoncé que les établissements actuellement fermés dans l'Hexagone, le resteront jusqu'à nouvel ordre. Il a également promis que d'ici fin janvier, un million de Français seront vaccinés. La conférence de presse de ce jeudi 7 janvier est à suivre en direct ici :

    

Verbatim

►"2021 sera l'année de l'espérance", assure en préambule le Premier ministre qui explique immédiatement ensuite que l'épidémie progresse encore, à ce jour. 

► "La situation sanitaire de notre pays est devenue plus fragile au cours des dernières semaines. La pression sur le système hospitalier ne s'est pas réduite ce dernier mois", précise Jean Castex.

►"La situation se dégrade dans certains territoires plus rapidement qu'ailleurs. C'est le cas à l'est du pays ce qui nous a conduit à prendre des mesures spécifiques dans quinze départements. C'est aussi le cas de certains territoires d'Outre-mer, notamment la Guyane". 

Jean Castex : "La situation se dégrade dans certains territoires plus rapidement qu'ailleurs. C'est le cas à l'est du pays ce qui nous a conduit à prendre des mesures spécifiques dans quinze départements. C'est aussi le cas de territoires d'Outre-mer, notamment la Guyane"

►"La deuxième vague n'est pas terminée". Tous les établissements actuellement fermés - lieux culturels, établissements et équipements sportifs-  le resteront jusqu'à la fin du mois, annonce le Premier ministre. "Les musées, les cinémas, les théâtres, les salles de spectacle, les équipements sportifs ou de loisirs ne connaîtront dans les semaines qui viennent, aucun assouplissement". Les bars et restaurants ne rouvriront pas avant "a minima mi-février", indique le Premier ministre.

►Le couvre-feu renforcé dans 15 départements reste en vigueur pour les 15 prochains jours. Et dans dix autres départements dans lesquels l'épidémie est en progression, des concertations vont être menées avec les autorités locales pour évoquer la possibilité d'un rendorcement du couvre-feu. Si c'est le cas, il entrera en vigueur dimanche dans ces départements, "plutôt situés dans l'est du pays", préccise Jean Castex.

►"Oui c'est vrai, notre campagne de vaccination a démarré plus lentement que dans d'autres pays", concède Jean Castex. 

►Le Premier ministre précise que "Nous veillerons à acheminer des doses de vaccin sur l'ensemble du territoire national, y compris dans les départements d'Outre-mer". Il affirme que d'ici la fin du mois de janvier, un million de Français seront vaccinés. 45.000 personnes ont été vaccinées au cours des cinq derniers jours.

►"Les directeurs généraux des ARS et les préfets de région sont les garants du déploiement de la stratégie vaccinale. Les préfets de départements seront les patrons des opérations logistiques des opérations".

►Le Premier ministre, Jean Castex a annoncé qu'à compter du 10 janvier, "pour gagner en efficacité" face au Covid-19, une personne ayant des symptômes ou étant cas contact pourra s'inscrire sur le site de l'Assurance maladie pour obtenir un arrêt de travail "immédiat" indemnisé sans jour de carence. 

►Les plus de 75 ans pourront se faire vacciner "à partir de lundi 18 janvier", précise le Premier ministre. Ces vaccinations "se dérouleront dans des centres de vaccination" puisque "un centre par département a déjà été ouvert" soit "100 sur le territoire", a ajouté le Premier ministre. "A partir de lundi il y en aura 300, puis 600 progressivement jusqu'à la fin du mois de janvier".