Confiné en Guadeloupe, l’escrimeur Mathias Babiany vous propose des exercices pour rester en forme [TUTO VIDEO]

coronavirus
Mathias Babiany
©DR
Le confinement c'est déjà compliqué, mais pour un sportif de haut-niveau, habitué à avoir une activité physique intense, c'est sans doute pire. L'escrimeur guadeloupéen Mathias Babiany vous propose un tuto : quelques exercices pour rester en forme. En vidéo dans cet article.

Départ forcé de l’INSEP

Lundi 16 mars, l’INSEP a subitement fermé ses portes pour quinze jours en raison de l'épidémie de coronavirus. Décision de la ministre des Sports Roxana Maracineanu. L’escrimeur guadeloupéen Mathias Babiany, pensionnaire de l’Institut National du Sport depuis 2016, a donc pris des vacances forcées comme 529 autres sportifs de très haut niveau résidant dans ce haut-lieu de l’élite française du sport. Cour dur, à quelques semaines des tournois qualificatifs olympiques et à quatre mois du coup d’envoi des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Mardi dernier, Mathias a dû quitter la salle d’armes de l’INSEP pour rejoindre sa Guadeloupe natale.
 

Le confinement en Guadeloupe

L’épéiste a décidé de vivre le confinement auprès de ses proches à Pointe-Noire. Pas question de baisser la garde pour l’épéiste qui poursuit malgré tout sa préparation olympique. Aujourd’hui, à 5h du matin il a débuté un programme de mise en forme à Pointe-Noire, aux abords de la plage de Caraïbes. Il partage sa session d’entraînement, une bonne série d’exercices et s’improvise même coach sportif !!

Un beau parcours

Depuis l’âge de 4 ans, le jeune fleurettiste, membre de l’Equipe de France, pratique cette discipline. Il rejoint l’équipe Pôle France Jeunes de Reims à 17 ans, et intègre par la suite le club d’escrime Rodez Aveyron. Après une belle carrière jeune où il finit 3ème au classement mondial junior, en 2018, il a été médaillé d’or et d’argent en Coupe du Monde par équipe. A 25 ans, son rêve olympique se dessine mais n’est pas encore acquis. Son objectif cette saison demeure la sélection au JO.