Coronavirus : 13 399 personnes vaccinées Outre-mer, loin des objectifs fixés par l'État

coronavirus
Le centre de vaccination contre le Covid-19 au CHOR.
Le centre de vaccination contre le Covid-19 au CHOR. ©Laurent Figon

Le ministre des Outre-mer visait 40 000 vaccinations en Outre-mer début février. Au 31 janvier, seules 13 399 doses ont été administrées. Contrairement aux affirmations de Sébastien Lecornu courant janvier, la campagne est plus lente Outre-mer que dans l'Hexagone. 

Sur les 2,7 millions d'habitants que comptent les territoires d'Outre-mer, 13 399 ont reçu une dose de vaccin contre le Covid-19. Au 1er février, 1 537 614 vaccins ont été administrés en France, dont 47 137 deuxièmes doses, selon un communiqué de la direction générale de la santé. 

Les objectifs

Dès le 14 janvier, Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, l'expliquait au Sénat : "la stratégie de vaccination se déploie Outre-mer au même rythme que dans l'Hexagone". Le ministre des Outre-mer a fait le point sur la vaccination dans les DROM dans une entretien accordé à Ouest-France et paru le 17 janvier : 

Non, elle est organisée sur le même rythme que l’Hexagone. Pas plus lent, pas plus vite. C’était notre volonté. Nous avons pris en compte en amont les contraintes logistiques : il a fallu transporter des super congélateurs par voies aériennes militaires pour le stockage des vaccins Pfizer. Cela nous a permis de démarrer les premières vaccinations dès le 8 janvier. Nous aurons recours au vaccin Moderna, moins contraignant, dans les petits territoires, avec en conséquence une adaptation du calendrier pour ces derniers. Notre objectif : 40 000 vaccinés début février.

Sébastien Lecornu à Ouest-France le 17 janvier

 

Pourtant, les données chiffrées du ministère de la Santé et des gouvernements de Polynésie et de Nouvelle-Calédonie montrent que la campagne de vaccination est en retard dans les départements et régions d'Outre-mer par rapport à l'Hexagone. 

"40 000 vaccinés début février"
► Encore loin du compte

13 399 doses de vaccin ont été administrées dans les territoires d'Outre-mer depuis le lancement de la campagne de vaccination. Seul le tiers de l'objectif a donc été atteint. Et territoire par territoire, les disparités sont grandes. 3 582 personnes ont été vaccinées à La Réunion mais seulement 479 à Mayotte, 709 en Guadeloupe, 2 163 en Martinique, 1 082 en Guyane, 2133 en Polynésie et 1 118 Calédonie. 

 

"Premières vaccinations dès le 8 janvier" :
► Presque vrai, mais trompeur

Malgré la bonne volonté affichée par le gouvernement, la campagne a débuté plus tard en Outre-mer, notamment pour des raisons logistiques. Outre les doses de vaccins Pfizer, il a fallu acheminer des super-congélateurs pour pouvoir les conserver. C'est finalement le 7 janvier que la première injection a eu lieu en Outre-mer. Jérôme Viguier, le directeur de l'ARS Martinique, a ainsi été la première personne des Outre-mer recevoir le vaccin contre le Covid-19. 

Le lendemain, lundi 8 janvier, la campagne débutait en Guadeloupe. Suivaient la Guyane le 13 janvier, La Réunion la 15 janvier, la Polynésie le 18 janvier et la Nouvelle-Calédonie le 20 janvier. Alors que la campagne a débuté le 26 décembre dans l'Hexagone, Mayotte a pu réaliser sa première injection le 28 janvier. En revanche, la vaccination n'a toujours pas débuté ni à Saint-Pierre et Miquelon, ni à Wallis et Futuna. 

"Pas plus lent, pas plus vite" :
► Si, indéniablement plus lent

13 399 de personnes ont été vaccinées sur 2,7 millions d'habitants en Outre-mer, soit 0,5% de la population. D'après les chiffres de la DGS, 1 530 000 Français ont été vaccinés au total sur les 66 millions d'habitants, c'est-à-dire 2,3% de la population. 

Pour être parfaitement exact, il faut prendre en compte le retard du démarrage de la vaccinatoin en Outre-mer. La campagne a débuté entre le 7 janvier et le 28 janvier, dans les territoires d'Outre-mer (ceux dans lesquelles elle a débuté), soit entre 10 jours et un mois après l'Hexagone. 

 

Mise à jour : le point au 2 février

Dans un communiqué publié mercredi 3 février, le ministère des Outre-mer explique que "la livraison de vaccins se fait de manière régulière et suivie, au même rythme que dans le reste du territoire national." Au 2 février, selon le communiqué, "59 710 doses de vaccin ont été envoyées en Outre-mer, conformément aux objectifs fixés au début de la phase de vaccination. A date, 14 623 personnes ont été vaccinées, soit 24,5 % des doses utilisées." Le ministère des Outre-mer souligne que "Les préfectures et les ARS sont mobilisées sur chaque territoire, en lien avec les collectivités locales, pour augmenter l’effort quotidien de vaccination."