Coronavirus: l'ambassadeur de France au Suriname transféré en Guyane

coronavirus
Pompiers
L'ambassadeur de France au Suriname, Antoine Joly, testé positif au coronavirus, a été transféré dimanche en Guyane française.
 
"J'ai été testé positif mardi et hospitalisé mercredi" au Suriname, petit pays d'Amérique du Sud, a précisé Antoine Joly, ajoutant qu'il allait bien. L'ambassadeur est le 8e cas confirmé de Covid-19 au Suriname.
 

Fermeture des frontières

Après la confirmation au Suriname du premier cas de coronavirus le 13 mars, le pays a décidé de fermer ses frontières avec le Guyana à l'Ouest et la Guyane française à l'Est, ainsi que son espace aérien. Des vols de rapatriement spéciaux organisés notamment en provenance de Miami (sud-est des Etats-Unis) ont eu pour conséquence d'y importer depuis des cas supplémentaires.
           
Pour sa part, l'ambassadeur de France a indiqué à l'AFP que son dernier voyage hors du Suriname remontait à "début mars", au moment "des élections (présidentielles) au Guyana". Dimanche, un véhicule de sapeurs-pompiers de Guyane est venu le chercher au Suriname avec une autorisation exceptionnelle de traverser le fleuve frontière sur un ferry.
           

Soigné à Cayenne

Antoine Joly est suivi par un médecin épidémiologiste de l'hôpital de Cayenne, selon un communiqué de l'ambassade de France à Paramaribo. "Je ne suis pas hospitalisé mais isolé en observation approfondie dans une annexe militaire", a confirmé l'ambassadeur.
           
Six cas supplémentaires positifs au Covid-19 ont été recensés dimanche en Guyane par les autorités locales, ce qui porte à 43 le total de personnes contaminées sur ce territoire ultra-marin de quelque 300.000 habitants.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live