Coronavirus : avec 433 cas avérés, Mayotte devient le territoire d’Outre-mer le plus touché par le Covid-19

coronavirus
Coronavirus
©Mayotte la 1ere
Les autorités mahoraises ont annoncé lundi le recensement de 32 nouveaux cas de coronavirus dans le département. Le bilan provisoire s’élève désormais à 433 cas avérés, ce qui en fait le territoire le plus touché des Outre-mer. 
"Mayotte est désormais confrontée à son tour à une situation épidémique sérieuse", constate l'ARS dans un communiqué. L’archipel comptabilise, lundi 27 avril, 433 cas de Covid-19. C’est plus qu’à La Réunion, l’autre département français de l’océan Indien, qui affiche 417 personnes infectées par le Covid-19. C’est plus aussi que l’ensemble des malades recensés dans les quatre territoires de l’Atlantique : la Martinique (175 cas), la Guadeloupe (149 cas), la Guyane (111) et Saint-Pierre et Miquelon (1).

Ces chiffres se révèlent d’autant plus inquiétants que La Réunion compte près de 850 000 habitants, la Martinique 380 000, la Guadeloupe 400 000 (recensement par l’INSEE). La population de la Guyane et de Mayotte seraient équivalentes, autour de 260 000 habitants. Si l’INSEE affirme que ce chiffre est proche de la réalité et prend en compte l’immigration illégale, certains élus mahorais et des associations estiment le nombre d’habitants de l’île aux parfums autour de 400 000.
 

Forte accélération à partir du 19 avril

Alors que dans tous les autres territoires des Outre-mer et plus largement en France hexagonale, la propagation du virus semble avoir atteint un plateau, elle continue de s’accélérer dans le 101e département. Depuis le 19 avril, au moins 15 nouveaux cas sont annoncés quotidiennement par les autorités. Un record avait été atteint le 21 avril avec 27 nouveaux cas et presque autant quatre jours plus tard (26 nouveaux cas annoncés le 25 avril). Mais le nombre de nouveaux cas annoncés ce lundi 27 avril (32) constitue un pic inédit jusque là.  

Le premier cas de Covid-19 a été recensé sur l’île le 14 mars. Depuis, quatre personnes sont décédées du coronavirus, selon l’ARS et la préfecture. 235 autres sont, elles, considérées guéries. 34 personnes sont à ce jour hospitalisées, dont cinq dans le service de réanimation du centre hospitalier de Mayotte. 
Mayotte en chiffres coronvirus
©ALB

Impossible confinement

Mayotte est l’un des territoires français où le confinement est le moins respecté. Mercredi 1er avril, un homme d’une vingtaine d’année a ainsi été condamné à trois mois de prison pour non-respect du confinement et outrage à agent.

Problème de taille sur l’île : dans les quartiers les plus pauvres, le confinement doit se faire dans des conditions difficiles et de grande promiscuité : plusieurs personnes dans des petites cases très précaires, sans eau courante et sous une chaleur écrasante. À Mayotte, où 84% de la population vit sous le seuil de pauvreté, quatre logements sur dix sont en tôle, selon l’INSEE (2017). L'accès à l'eau potable n'est pas garanti à tous. D'après des chiffres de 2017, 29% des logements n'avaient pas d'eau courante, soit près de 80 000 habitants.
 
Mayotte en chifres
©ALB

Interrogée par Mayotte la 1ère jeudi 23 avril, la directrice de l’ARS s’est prononcée contre un déconfinement à Mayotte le 11 mai, comme dans le reste du pays. En revanche, Dominique Voynet n’est "pas opposée à ce qu’on assouplisse le confinement" pendant la période de ramadan. Elle a également indiqué le 23 avril sur Mayotte la 1ère que d'après les modélisations, le pic de l'épidémie ne sera pas atteint avant la troisième semaine du mois de mai : "On va continuer à avoir beaucoup de cas jusqu'à la troisième semaine du mois de mai. Après ça pourrait décroitre un peu, à condition qu'on ne déconfine que progressivement".