Coronavirus : cinq cas confirmés à Saint-Laurent du Maroni, en Guyane

coronavirus
Saint-Laurent vue aérienne
©JODY AMIET / AFP
L'Agence Régionale de Santé et la préfecture de Guyane le confirment : 5 cas avérés de coronavirus ont été dépistés à Saint-Laurent du Maroni. Il s'agit de cinq personnes qui ont participé en février à Mulhouse à un rassemblement religieux. Trois porteurs du virus sont enseignants. 
Les Outre-mer étaient jusqu'ici relativement épargnées par le Coronavirus avec trois cas à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, mais ce mercredi 4 mars, l'Agence Régionale de Santé et la préfecture de Guyane ont annoncé que cinq cas de coronavirus étaient confirmés en Guyane. Le récit de Guyane la 1ère :
5 cas de coronavirus à Saint-Laurent du Maroni en Guyane : le point avec Guyane la 1ère

 

Retour de Mulhouse

D'après l'ARS ils s'agit de cinq personnes qui résident à Saint-Laurent du Maroni, dans l'ouest du département. Elles ont probablement été contaminées dans l'Hexagone : elles ont participé à un rassemblement religieux qui s'est tenu à Mulhouse du 17 au 24 février. Plusieurs personnes ayant participé à ce rassemblement ont été testées positives ces derniers jours dans l'Hexagone.

"Leur état clinique n'inspire pas d'inquiétude à ce stade", précise l'ARS de Guyane. Les personnes atteintes ont été prises en charge par le centre hospitalier de l'ouest guyanais. 
 

Fermeture d'une dizaine de classes

Invité du journal de Guyane la 1ère, le préfet de Guyane a annoncé la fermeture d'une dizaine de classes à Saint-Laurent du Maroni, car trois des cinq personnes atteintes par le coronavirus sont des enseignants. 
Le préfet de Guyane annonce la fermeture de 10 classes à Saint-Laurent du Maroni
 Le préfet précise également que parmi les cinq personnes atteintes, figure un personnel médical du CHOG (Centre Hospitalier de l'Ouest Guyanais).
 

Huit cas dans les Outre-mer

285 personnes porteuses du Coronavirus en France, dont désormais huit dans les Outre-mer : c'est le dernier bilan (mercredi soir) communiqué par le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.