Coronavirus : les Comores imposent une mise en quarantaine dans un pays tiers

coronavirus
Comores paysage
©Youssouf Ibrahim
Le gouvernement comorien impose depuis vendredi une mise en "quarantaine dans un pays tiers", à tout voyageur voulant entrer aux Comores venant de Chine ou de tout autre pays affecté par le coronavirus. 
"Tout voyageur en provenance de Chine ou de tout autre pays affecté par le coronavirus est soumis d'observer une quarantaine d'au moins quatorze jours dans un pays tiers non affecté avant son entrée sur le territoire comorien", selon un communiqué des ministères de la Santé et des Transports.
    
Adressé aux compagnies de transport desservant les Comores, le communiqué précise "qu'en cas de non-respect ou de violation" de cette consigne, la compagnie "assumera la responsabilité totale et complète de cette personne en termes de mise en quarantaine et de prise en charge."
 

Le gouvernement justifie cette mesure par "la capacité de résilience limitée du système de santé" comorien face aux risques d'une infection importée.


Jeudi, un petit groupe de Comoriens venant de Chine a été placé en isolement dans le camp militaire de Voidjou, sur la route de l'aéroport, à une dizaine de kilomètres au nord de la capitale, Moroni.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live