Coronavirus : levée progressive du confinement à Madagascar

coronavirus
Madagascar coronavirus
©RIJASOLO / AFP
Le confinement imposé dans les trois principales villes de Madagascar pour contenir la pandémie de coronavirus sera progressivement levé à partir de lundi, a annoncé dimanche le président Andry Rajoelina, qui a également présenté son "remède" contre la maladie.
"On va rétablir progressivement le cours normal de la vie de la population et ses moyens de subsistance", a indiqué Andry Rajoelina dans un discours télévisé, "on va commencer par le faire une demi-journée, le matin de 6h à 13h". Dès lundi matin, les transports en commun reprennent leur service dans la capitale Antananarivo et à Fianarantsoa (centre) et Toamasina (est) et les écoles rouvriront pour certaines classes mercredi, a-t-il précisé.     

Masques obligatoires

Les habitants ne pourront toutefois "pas sortir de leur ville" et leur déconfinement passera par le port obligatoire sur la voie publique de masques qui commenceront à être distribués dès lundi. Ceux qui n'en portent pas seront sanctionnés d'un travail d'intérêt général, a menacé le chef de l'Etat.
    
Selon le dernier bilan, 121 cas de contamination par le Covid-19, dont 39 aujourd'hui considéré comme guéris, ont été rapportés officiellement sur la Grande île. Aucun n'a causé la mort d'un patient.
   

Un "remède"

Andry Rajoelina a profité de son discours pour annoncer que les essais du "remède" à base de plante artemisia, qu'il avait dévoilé la semaine dernière, s'étaient révélés concluants.

Aujourd'hui, j'annonce officiellement ici la réussite et les bons résultats des essais de notre remède", on peut dire qu'il a donné un résultat concluant sur les malades du Covid-19 à Madagascar et qu'il peut limiter et atténuer ses effets sur le corps humain.

    
L'annonce des premiers cas de personnes contaminées par le Covid-19 a causé à Madagascar un vif regain d'intérêt pour toute une série de plantes médicinales ou de produits tels que le gingembre et le citron censés guérir ou, à tout le moins, protéger du virus. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a reconnu que certains médicaments et remèdes traditionnels "peuvent atténuer les symptômes" du coronavirus mais rappelé qu'il "n'existe aucune preuve que ces substances peuvent prévenir ou guérir la maladie".
    
Le président malgache a indiqué que son "remède", baptisé Covid-Organics et produit par l'Institut malgache de recherche appliquée (IMRA), serait prescrit sous forme de sirop "à tous les élèves pour leur permettre de se protéger contre la pandémie".
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live