Coronavirus : relative stabilité en Outre-mer, mais Santé Publique France note des signaux de reprise

coronavirus
Réalisation d'un test de dépistage au coronavirus (photo d'illustration).
Réalisation d'un test de dépistage au coronavirus (photo d'illustration). ©Imaz Press
Santé Publique France a publié le 8 octobre son bulletin épidémiologique hebdomadaire. Cette semaine encore, la situation semble stable en Outre-mer. Mais si certains territoires observent une baisse des cas, d'autres voient remonter certains indicateurs. Le point sur la situation.
Deux cas de figure se dessinent en Outre-mer, selon le bulletin hebdomadaire de Santé Publique France du 8 octobre. D'un côté, les départements à un niveau de vulnérabilité élevé, comme la Guadeloupe et la Guyane où la circulation du virus se stabilise, mais aussi la Martinique où l'épidémie a une tendance à l'augmentation. Enfin de l'autre côté, il y les départements en vulnérabilité modérée avec Mayotte où l'épidémie augmente légèrement aussi et La Réunion où, à l'inverse, elle diminue

Par territoire, voici le nombre de cas recensés entre le 28 septembre et le 4 octobre :
  • La Réunion : + 432 cas
  • Martinique : + 295 cas
  • Mayotte : + 6 cas
  • Guadeloupe : + 816 cas
  • Guyane : + 123 cas 
Concernant le taux de positivité et le taux d'incidence, la Guadeloupe, Saint-Martin, La Réunion et Mayotte sont en baisse, tandis que la Guyane se stabilise et que la Martinique enregistre une hausse.
 

► Taux d'incidence

Pour rappel, le taux d'incidence est le nombre de tests positifs rapporté à la population. Son seuil d'alerte est fixé à 50 cas positifs pour 100 000 habitants.

Taux d'incidence pour 100 000 habitants :
 

► Taux de positivité

Cet indicateur correspond au taux de positivité des prélèvements virologiques réalisés dans chaque département. Le seuil d'alerte est fixé au delà de 10%. La Guadeloupe et Saint-Martin sont donc en alerte, tandis que la Guyane, la Martinique et Mayotte sont en seuil de vigilance (entre 5 et 10 %). Enfin, La Réunion est le seul département en dessous du seuil de vigilance avec un taux de positivité de 4,2 % pour la semaine 40.
 
Taux de positivité par département :
 

► Reproduction "R effectif" 

Le "R effectif" est le nombre moyen de personnes que va contaminer une personne infectée par le SARS-COV-2. S'il est supérieur à 1, il démontre une tendance à l'augmentation du nombre de cas.

Il est calculé sur trois bases de données : le nombre de tests PCR positifs (SI-DEP), le nombre de passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 (OSCOUR) et le nombre d'hospitalisations (SI-VIC). La Martinique est le département avec le R effectif le plus conséquent pour ces trois facteurs. 

R effectif par département, sauf Mayotte et sauf la Martinique pour les données liés aux passages aux urgences :
 

► Hospitalisations et réanimations

Santé Publique France note que les taux d'hospitalisation se sont stabilisés, voire ont diminué en Outre-mer, sauf en Guyane où il augmente par rapport à la semaine 39 :
  • Guadeloupe : 35,3 hospitalisations pour 100 000 habitants
  • Guyane : 10,7 hospitalisations pour 100 000 habitants
  • Martinique : 4,5 hospitalisations pour 100 000 habitants
  • Mayotte : 1,1 hospitalisations pour 100 000 habitants
  • La Réunion : 2,8 hospitalisations pour 100 000 habitants
Du côté des réanimations, la Guadeloupe a enregistré le plus fort taux d'admissions de patients COVID-19 la semaine passée avec 7,16 réanimations pour 100 000 habitants, un chiffre stable par rapport à la semaine précédente. Dans le département, "la situation reste tendue en milieu hospitalier", souligne Santé Publique France. 
 

Le taux était en augmentation par rapport à la semaine précédente à La Réunion (de 0,81 à 1,28) mais stable ou en diminution en Guyane (de 2,06 à 1,38, soit de 6 à 4 patients), en Martinique (de 2,51 à 0,00, soit de 9 à 0 patient) et à Mayotte (de 0,72 à 0,00, soit de 2 à 0 patient).

Santé Publique France


Enfin, les plus forts taux de décès ont été enregistrés dans plusieurs régions dont Guadeloupe (5,30 pour 100 000 habitants) et la Guyane (0,72). Une donnée en augmentation également dans onze régions  parmi lesquelles toutes celles d'Outre-mer, à l'exception de la Martinique.