Coronavirus : "l’épidémie commence à marquer le pas" mais le confinement doit se poursuivre "jusqu’au 11 mai" (Macron)

coronavirus
Emmanuel Macron lors d'une allocution
Emmanuel Macron va s'exprimer sur la prolongation du confinement, lundi 13 avril à 8h00 ©LUDOVIC MARIN / POOL
Emmanuel Macron s'est de nouveau exprimé lundi 13 avril à la télévision. "L’espoir renaît mais rien n’est acquis", a lancé le chef de l’État, appelant à continuer les "efforts". Le confinement "le plus strict est maintenu jusqu’au 11 mai".

 
Emmanuel Macron a pris la parole à 20h02 (heure de Paris), juste après les applaudissements en hommage aux soignants comme chaque soir. "Partout en Hexagone comme dans les Outre-mer, le système est sous-tension", a-t-il affirmé, annonçant la poursuite des mesures de confinement. "Nous allons travailler à rendre ce temps plus supportable pour vous", a-t-il poursuivi.
Emmanuel Macron annonce que le confinement le plus strict se poursuivra jusqu'au lundi 11 mai


► Des aides pour les étudiants ultramarins

"Les étudiants les plus précaires, vivant parfois loin de leur famille, en particulier lorsque celles-ci viennent d'Outre-mer, seront aussi aidés". Le chef de l’État a précisé que les cours de l’enseignement supérieur ne reprendraient "pas physiquement jusqu’à l’été". Des mesures seront annoncés dans les jours qui viennent.

En revanche, les crèches, les écoles, les collèges et les lycées rouvriront progressivement "à partir du 11 mai".
Emmanuel Macron annonce une aide exceptionnelle, notamment pour les étudiants d'Outre-mer

Le président a également a demandé au gouvernement de verser sans délai "une aide exceptionnelle aux familles les plus modestes avec des enfants, afin de leur permettre de faire face à leurs besoins essentiels."
 

Multiplication des dépistages 

Toute personne présentant des symptômes devra "être testée" a affirmé le président lors de cette nouvelle allocution, suivant les recommandations du conseil scientifique rendues publiques le mercredi 8 avril. "Le 11 mai, nous seront en capacité de tester toute personne présentant des symptômes", a promis Emmanuel Macron.

"Nous n'allons pas tester toutes les Françaises et tous les Français, ça n'aurait aucun sens. Mais toute personne ayant un symptôme doit pouvoir être testée. Les personnes ayant le virus pourront ainsi être mises en quarantaine", a-t-il ajouté. 

 

► Production de masques et de respirateurs

C’est la quatrième fois depuis le début de l’épidémie de coronavirus que le président de la République prend la parole. Presque un mois après la mise en place du confinement en France, Emmanuel Macron a affirmé que "les hôpitaux français ont réussi à soigner tous ceux qui se sont présentés". Il a salué les soignants "en première ligne", mais aussi les agriculteurs, les éboueurs, les maires, les élus locaux... 

Si le chef de l'État a reconnu que "le moment a révélé des failles des insuffisances" évoquant notamment le matériel manquant, tel que les masques, avant d'affirmer que "les commandes sont désormais passées." "D’ici 3 semaines, nous autons multiplié par 5 la production de masques pour nos soignants et nous aurons produit 10 000 respirateurs de plus."

Emmanuel Macron a tout de même admis de nombreuses failles. "Étions nous préparés à cette crise ? A l’évidence pas tout à fait. Mais nous avons su nous adapter", avant de conclure :"le moment que nous vivons est un ébranlement intime et collectif". 
Emmanuel Macron :

 

► Des chiffres encourageants

Le chef de l’Etat s’est félicité que plusieurs régions aient "pu être épargnées" : "Depuis quelques jours les entrées en réanimation diminuent."

Ce 13 avril, dans les Outre-mer, 1097 cas avérés ont été dénombrés dans neuf territoires. On comptabilise également 21 décès.

► La Réunion : 391 cas
► Mayotte : 207 cas, trois décès
► Martinique : 157 cas, huit décès
► Guadeloupe : 143 cas, huit décès
► Guyane : 88 cas
► Polynésie : 53 cas 
► Saint-Martin / Saint-Barthélémy : 39 cas, deux décès
► Nouvelle-Calédonie : 18 cas
► Saint-Pierre et Miquelon : un cas



Revoyez ici l'intégralité de l'intervention du chef de l'État ce lundi 13 avril : 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live