Coronavirus : une plateforme pour trouver du gel hydroalcoolique près de chez vous

coronavirus
une plateforme pour trouver du gel hydroalcoolique près de chez vous
La plateforme “outrouverdugel.com”, lancée par deux jeunes ingénieurs français, répertorie les pharmacies de l’Hexagone et des Outre-mer qui ont du gel hydroalcoolique en stock.
Eviter les déplacements inutiles et trouver facilement du gel hydroalcoolique, c’est l’objectif de la plateforme lancée par Clément Jouault et Hugo Durbecq, deux ingénieurs de 24 ans.

Au début du confinement, je me suis rendu dans plusieurs pharmacies de Noirmoutier (85) pour trouver du gel hydroalcoolique et je n’en ai pas trouvé, raconte Hugo Durbecq. C’était frustrant de ne pas partager cette information avec d’autres qui peuvent aussi se déplacer pour rien. Il y a un risque de propager le coronavirus.”
 

Comment ça marche ?

Pour trouver une pharmacie proche de chez vous qui vend du gel hydroalcoolique, il suffit d’aller sur le site “outrouverdugel.com”. Une carte interactive permet de voir en temps réel les pharmacies de votre quartier qui ont du gel en stock et ainsi éviter les déplacements vains dans les officines qui n’en ont plus.
 

Comment participer ?

Ce sont les utilisateurs qui indiquent si, oui ou non, ils ont trouvé du gel hydroalcoolique dans une pharmacie. Il suffit d’aller sur la carte du site et de cliquer sur l’officine où vous venez de vous rendre. Le bouton vert vous permet d’indiquer qu’il reste du gel. Le bouton rouge indique qu’il n’y en a plus.

15 000 pharmacies sont pour l’instant répertoriées dans l’Hexagone et en Outre-mer. “Pour nous c’était normal de mettre les Outre-mer, on n’y a même pas réfléchi, confie Hugo Durbecq. Mais j’ai été étonné du nombre de mails qu’on a reçu pour nous remercier d’avoir pensé aux Outre-mer !
Où trouver du gel hydroalcoolique ?

Depuis le lancement de la plateforme il y a un mois, 70 000 personnes ont participé à mettre la carte à jour. "On est surpris de ce succès, admet l'ingénieur. Il y a des personnes qui s'impliquent, nous envoient des messages et nous aident tous les jours à compléter la carte. On est content de participer à cet élan de solidarité."

Les deux jeunes ingénieurs ne comptent pas s’arrêter là : “Dès que le président annoncera que les masques ne sont plus réservés au personnel soignant, nous les ajouterons sur notre site”.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live