Mondial 2021 : "Si on arrive enfin à jouer tous ensemble, on peut aller loin !", estime le handballeur Melvyn Richardson

handball
HAND CM 2021 Melvyn Richardson
Melvyn Richardson veut redorer l'image de l 'équipe de France. ©FFHB / S PILLAUD

Ils seront quatre handballeurs ultramarins à porter le maillot bleu lors du mondial 2021 qui se tient au pied des pyramides d’Egypte, à Gizeh. Un mondial sous bulle sanitaire comme pour les filles à l’Euro. Le Réunionnais Melvyn Richardson nous en présente les enjeux. 

Deux Réunionnais, Melvyn Richardson et Nicolas Claire, et deux Martiniquais, Wesley Pardin et Jean-Jacques Acquevillo vont tâcher de redorer l’image de l’équipe de France, ternie en 2020 avec un Euro terminé à la 12ème place. Une compétition qui avait ensuite provoqué des remous à la tête de la fédération et la mise à l’écart de l’entraîneur guadeloupéen Didier Dinart.

Les choses ont bougé chez les Bleus depuis. Les Martiniquais Cédric Sorhaindo, l’ex-capitaine, et Mathieu Grébille, titulaire indiscutable, sont sur la touche, non retenus dans le groupe. La France se cherche un nouveau style de jeu, pas simple pour le nouvel entraîneur Guillaume Gilles de remobiliser les énergies. Les Bleus ont raté leurs deux matchs de préparation contre la Serbie, mais Melvyn Richardson croit en des jours meilleurs lors de cette compétition. Outre-mer la 1ère l'a joint hier soir par téléphone.

HAND CM 2021
Les Bleus entament leur campagne au pied des Pyramides. Envie de conquêtes ? ©FFHB / S PILLAUD

 

Outre-mer la 1ère : Jouer sans public, dans une bulle sanitaire,  cela doit être décevant pour vous les joueurs ?

Melvyn Richardson : Quand tu joues dans une grande salle sans public, ça fait toujours bizarre. On fait un sport où on a besoin d’avoir du public et du spectacle dans les tribunes car nous on est là aussi pour faire du spectacle pour nos fans. Ça va faire bizarre, mais bon ça fait deux mois qu’on est "habitués" à jouer à huis-clos en club et ça fait partie du jeu. Le contexte sanitaire fait que ça doit être comme ça.

Je pense que c’est la meilleure façon pour que la compétition se passe mieux, pour que les joueurs soient en bonne santé et en sécurité. Les organisateurs essaient de faire en sorte que ça ne perturbe pas la participation d’une équipe et c’est mieux de faire comme ça pour pouvoir justement participer à un championnat du monde "normal", même s’il n’y aura pas de public.

NDLR : l’International Handball Federation, sous la pression de nombreux joueurs, a renoncé dimanche à l'idée de permettre au public d’assister aux matchs (une jauge de 20% avait été envisagée).
D’autre part, les Etats-Unis qui devaient affronter la France lundi sont forfaits pour raisons sanitaires, et remplacés par la Suisse.


Outre-mer la 1ère : Etes-vous bien installés au pied des pyramides ?

Melvyn Richardson : C’est super beau l’Egypte ! J'y étais déjà venu mais c’est la première fois que je viens au Caire, je suis content de découvrir cette ville. On est super bien installés dans un bel hôtel, on a les pyramides en face de nos chambres, c’est la première fois que je les vois en vrai et je suis content de découvrir ça.

HAND CM 2021
Jean-Jacques Acquevillo l'arrière gauche martiniquais de l'USAM Nîmes a rejoint le groupe juste avant le départ ©FFHB / J SCHLOSSER

 

Outre-mer la 1ère : la France n’est clairement pas favorite de ce mondial au contraire des autres années, est-ce que c’est mieux selon vous de n’être qu’un outsider ?

Melvyn Richardson : Oui, je pense qu’on n’est pas favoris au vu de notre dernière compétition. Même si les attentes sont très importantes, l’objectif reste identique : même si on n’est pas favori, aller le plus loin possible. 
Peut-être que le fait d’être outsiders, ça va nous permettre de jouer avec beaucoup moins de pression et d’être relâchés? Mais on vient avant tout pour représenter l’équipe de France.
On a besoin de travailler, on a déjà beaucoup travaillé jusqu’à maintenant et on espère qu’on aura ce déclic et qu’on démarrera le mieux possible cette compétition.

 

Notre objectif c’est de porter haut nos couleurs, de mouiller le maillot, de jouer avec le cœur et de donner le maximum. Il nous faut juste un déclic.

Melvyn Richardson, arrière droit équipe de France

 

 

Outre-mer la 1ère : Premier match contre la Norvège ce soir face à a bande à Sagosen, il s’agira de ne pas vous rater. Allez-vous tout donner ou vous accordez-vous un droit à l’erreur ?

Melvyn Richardson : Ca va être un gros match et tant mieux, ça va nous permettre d’être dans les choses sérieuses et de rentrer tout de suite dans le vif du sujet. Jouer contre la Norvège c’est toujours difficile, on connait les qualités de cette équipe. Il ne s’agira pas de ne pas se rater ou de prendre un droit à l’erreur ou quoi que ce soit... On ne va pas commencer à faire des calculs ! On prend les matchs un par un, on veut aller le plus loin possible dans ce mondial. Si on veut que tout se passe bien, il va falloir gagner tous les matchs.
Maintenant on a bien analysé l’adversaire, on va y aller pour gagner et espérer mettre en place ce qu’on a prévu contre eux et donner notre meilleur pour aller chercher cette victoire.

HAND CM 2021 Wesley Pardin
Le gardien martiniquais d'Aix-en-Provence peut être un atout en cours de match contre la Norvège ©FFHB / S PILLAUD

 

Outre-mer la 1ère : Parlons un peu de votre avenir, le fait de savoir que vous quitterez Montpellier à la fin de la saison, ne vous rend pas plus serein pour ce genre de compétition de haut niveau ?

Melvyn Richardson : Je n’ai rien signé, je continue à faire ça de mon côté et d’y réfléchir. Mais là, je rentre dans une compétition très importante pour moi et l’équipe de France, je vais surtout me focaliser là-dessus et le reste viendra pus tard.
 

Outre-mer la 1ère : Peut-on avoir un indice sur votre future destination ?

Melvyn Richardson : Je dirai que partir à l‘étranger me tente beaucoup, mais je ne vous dirai pas où tout de suite car le choix n’est pas encore définitif.
 

Outre-mer la 1ère : On parle de 4 clubs qui se seraient positionnés, Kielce en Pologne, Rhein-Neckar Löwen en Allemagne, Barcelone en Espagne et Veszprém en Hongrie.

Melvyn Richardson : Que des grands clubs…

 

HAND CM 2021 Nicolas Claire
Nicolas Claire le Réunionnais, demi-centre d'Aix-en-Provence espère avoir un temps de jeu conséquent ©FFHB / S PILLAUD

 

Outre-mer la 1ère : Il y a toujours une petite touche réunionnaise dans cette équipe de France. Cette fois encore vous serez avec Nicolas Claire pour défendre l’un des sports préférés des Réunionnais ?

Melvyn Richardson : Pouvoir porter les couleurs de la Réunion avec Nico, représenter notre île, nos origines, c’est important. On espère aller loin et rendre heureux nos supporters par une médaille qui serait avant tout pour eux.

 

J’aimerais qu’on continue de montrer à la scène internationale qu’on est toujours une grande équipe.

Melvyn Richardson, arrière droit équipe de France

 

Outre-mer la 1ère : Secrètement vous espérez quoi dans ce Mondial ?

Melvyn Richardson : C’est toujours chouette un championnat du monde, lors de mon premier au Danemark en 2019, j’avais ramené une médaille de bronze. On travaille depuis un petit moment, on s’est bien préparés à la maison du handball. On met du cœur et de l’envie, même si pour l’instant ça ne se voit pas encore en match. Si on arrive à avoir ces automatismes, à jouer tous ensemble on peut faire très mal. Je pense que ce Mondial peut nous permettre de réaliser tout ça.

HAND CM 2021
L'équipe de France s'attaque à la Norvège ce jeudi soir ©FFHB / S PILLAUD

 

Calendrier du Mondial IHF 2021 en Égypte
du 13 au 31 janvier 2021
Tour préliminaire : Halle des Sports de Gizeh - Ville du 6 octobre
Jeudi 14 janvier à 20h30 (HL : 21h30) : Norvège - France
Samedi 16 janvier à 18h00 (HL : 19h00) : Autriche - France
Lundi 18 janvier à 18h00 (HL : 19h00) : France - Suisse
Tour principal (3 matches) : 20 au 24 janvier
Quarts de finale : 27 janvier
Demi-finales : 29 janvier
Finales : 31 janvier

Les Outre-mer en continu
Accéder au live