outre-mer
territoire

Coupe de France : L’Aiglon du Lamentin tire sa révérence en beauté

football
Résultat match
Sur le papier, le match était trop déséquilibré. Face à une équipe de Ligue 2, l’Aiglon du Lamentin qui évolue en Régional 1 ne devait pas faire le poids. La bataille a été beaucoup plus serrée que prévue. Résultat : victoire d’Orléans sur le score de 3-2 en 32e de finale. 


 
On pensait l’affaire pliée rapidement. Vu la différence de niveau, l’Aiglon du Lamentin ne devait pas faire le poids. Finalement, cette rencontre entre l’US Orléans et l’Aiglon du Lamentin s’est avérée passionnante et pleine de suspens, même si Orléans a finalement battu l’Aiglon sur le score de 3-2.


Mauvais début

Le "petit poucet" de Martinique a emmené l’US Orléans dans les prolongations. La rencontre avait pourtant mal commencé. A la 27e minute, Jordan Tell de l’US Orléans, profitant d’une belle passe de Gauthier Pinaud, a marqué. Score 1-0 à la mi-temps.
 

 

Le but de Banal

De retour des vestiaires, l’Aiglon de la Martinique est revenu en forme, parvenant à égaliser sur un but de Grégory Banal, pas banal du tout ! Score : 1-1.


Les prolongations

La suite du match a été riche en rebondissements. D’abord, l’Aiglon est parvenu à emmener l’US Orléans en prolongation. Ce qui n’était pas du tout prévisible.
 


Un match fou

Dans les prolongations, le match a été un peu fou. Orléans a réussi à marquer et on croyait alors la rencontre pliée. Mais l’Aiglon, toujours vif, est parvenu encore une fois à égaliser. Gary Bocaly a réussi à pousser le gardien Thierry Renault à marquer contre son camp (2-2). La fin est beaucoup plus triste. Orléans a finalement marqué un troisième but et emporté la victoire.
  Regardez ci-dessous les réactions des joueurs et du staff après le match. Ils sont tous très déçus de la défaite car ils ont tout donné dans ce match à fort suspens. 
©la1ere
 

Des supporters à fond

Environ 2 500 supporters de l'Aiglon du Lamentin se sont retrouvés au stade de la Source à Orléans ce samedi. Ils ont mis une ambiance de folie et ont soutenu leur équipe du mieux qu'ils le pouvaient. Le staff et les joueurs leur en ont été reconnaissants. Regardez ci-dessous le reportage de FranceÔ/Outremer 1ère :
©la1ere
 

Dernier jour à Clairefontaine

Les joueurs de l’Aiglon du Lamentin avaient bien préparé leur match à Clairefontaine, le camp des champions du monde de football. Dans la matinée, le staff les avait réunis une dernière fois à Clairefontaine avant de prendre tous ensemble un déjeuner.


En route vers Orléans

Les coéquipiers de Garry Bocaly, ancien champion de ligue 1 (Montpellier en 2012), avaient ensuite pris le bus afin de se rendre au stade de la Source pour affronter l’US Orléans. 

Supporters venus de Créteil

Pendant ce temps, les supporters de l’Aiglon du Lamentin s'étaient organisés, certains se retrouvant à Créteil afin de prendre le bus ensemble.


Le lieu du match

Les dirigeants de l’Aiglon du Lamentin avaient fait part de leur désaccord concernant le lieu du match, à savoir le stade de la Source à Orléans. Ils auraient préféré que cette rencontre se déroule en région parisienne où les supporters antillais sont plus nombreux.
 

Match à la Source

Les Martiniquais ont été tirés au sort en premier et lorsqu’il existe au moins deux divisions d’écart, le "petit" accueille automatiquement le "gros". Seulement voilà, le règlement de la Coupe de France prévoit qu’à partir des 32e de finale, les matches se déroulent tous dans l’Hexagone. Une décision qui n’a pas favorisé l’équipe venue de Martinique qui a fait preuve d'un courage énorme. 

 
Publicité