publicité

Une course pour Loïc Liber, le Guadeloupéen survivant des attentats de Mérah

Six ans après les tueries de Toulouse et de Montauban, à Castelsarrazin, une course à pied et à vélo a été organisée en hommage au caporal-chef Loïc Liber. Le 15 mars 2012, ce Guadeloupéen a été la cible des balles de Mohamed Merah qui l’ont rendu tétraplégique.

Course pour Loïc Liber © Christophe Neidhardt/France 3 Occitanie
© Christophe Neidhardt/France 3 Occitanie Course pour Loïc Liber
  • Par Cécile Baquey
  • Publié le
Six ans après la tuerie de Montauban, Loic Liber demeure à l’Institution nationale des Invalides. Dans sa chambre, le militaire aujourd’hui tétraplégique, lutte chaque jour pour améliorer son état de santé. Il rêve de revenir un jour en Guadeloupe où se trouve sa famille.

© MB franceinfo
© MB franceinfo

 

Attentats de Toulouse et Montauban

Le 15 mars 2012 à Montauban, Le caporal-chef Loïc Liber, 28 ans, a été la cible de Mohamed Merah. Il a survécu, mais n’a jamais pu remarcher, ses deux camarades Abel Chennouf et Mohamed Legouad ont péri sous les balles du terroriste.

Photo de Loïc Liber dans sa chambre aux Invalides © MB
© MB Photo de Loïc Liber dans sa chambre aux Invalides

Castelsarrazin-Bordeaux

Six ans après, ses amis ont tenu à lui rendre hommage et surtout à lui donner le sourire. Pour soutenir celui qu’ils appellent "leur héros", ses copains de l’association Le canal de vie se sont lancés un défi : prendre le départ le samedi 17 mars pour une course à pied ou à vélo entre Castelsarrazin (Tarn-et-Garonne) et Bordeaux.

La course est ambitieuse : un parcours de 214 kilomètres au total au fil de l’eau, le long de la Garonne. Les coureurs se filment et font vivre en direct à Loïc Liber leur course folle. 

L'émotion de Marius Trésor

A l’arrivée au Haillan, le camp d’entraînement des Girondins de Bordeaux, les participants sont accueillis par Marius Trésor, le parrain de la course. L’ancien footballeur guadeloupéen est ému. Il explique son engagement pour Loïc Liber  :

« C’est surtout pour sensibiliser les gens, pour que Loïc ne tombe pas dans l’oubli, ce jeune garçon qui faisait son métier et qui a été frappé par la bêtise humaine ».


Regardez ci-dessous le reportage d’Erwan Scheix, Emmanuel Morel et Nicole Coisman (France Ô/La1ère) :

Défi pour Loïc Liber

Le canal pour la vie va poursuivre son combat contre l'oubli en faveur de Loïc Liber. En septembre, ils ont un objectif : "monter" à Paris depuis Montauban pour rencontrer le président Macron et lui demander la légion d’honneur pour leur ami.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play