Coût du fret aérien vers les Outre-mer : le gouvernement prend la défense d'Air France

coronavirus
Fret Air France
©Vanessa Etienne
Interrogé à l'Assemblée nationale par le député de Guyane Gabriel Serville sur le coût du fret aérien, le secrétaire d'Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebarri a assuré qu'Air France pratique des prix "trois fois inférieurs aux prix du marché".
Lors d'une audition à l'Assemblée nationale, le député (GDR) de Guyane Gabriel Serville a dénoncé le coût du fret aérien vers les Outre-mer, particulièrement durant cette crise sanitaire du coronavirus : 

Que dire de la compagnie Air France qui profite abusivement de sa situation de monopole pour augmenter le coût du fret aérien y compris de manière scandaleuse sur du matériel médical et paramédical ?
Gabriel Serville, député de Guyane


La défense de Jean-Baptiste Djebbari

Le secrétaire d'Etat aux Transports a répliqué au député qu'au contraire, la compagnie Air France ne pratique pas de tarifs abusifs, selon lui : 

Les prix pratiqués par Air France concernant l'affrêtement des avions sont trois fois inférieurs au prix du marché. Nous avons eu à affrêter dans le cadre du pont aérien et d'autres opérations des avions. Les prix d'Air France sont trois fois inférieurs au prix du marché. 
Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat aux Transports.


Le député LR de La Réunion, David Lorion, a également dénoncé le coût du fret aérien : "le prix a été multiplié par trois", a expliqué le député réunionnais, appuyant les propos de Gabriel Serville.

Mécontent de la réponse du secrétaire d'Etat, Gabriel Serville a répliqué. "Je vous dis froidement ma colère : sachez qu'il m'importe peu que le prix du fret d'Air France soit trois fois inférieur au prix du marché, car entre Paris et les Outre-mer cette société est assujettie à une mission de service public.

Jean-Baptiste Djebbari a répondu une nouvelle fois à Gabriel Serville : "Je lui enverrai une réponse détaillée sur le coût et le prix coûtant pratiqués par les compagnies aériennes. C'est une préoccupation quotidienne de nous assurer que le fret aérien circule sur l'ensemble du territoire français.