Covid-19 : des renforts sanitaires envoyés à Wallis et Futuna

coronavirus
Ministère des Outre mer
©David Ponchelet

Après la découverte des premiers cas de Covid-19 à Wallis et Futuna, le gouvernement annonce l'envoi de renforts sanitaires sur place. 48 cas sont pour l'heure identifiés.

Depuis la découverte du premier cas de Covid-19 à Wallis et Futuna, samedi 6 mars, ce sont désormais 48 cas (trois personnes hospitalisées dont une en réanimation) qui ont été confirmés dans le territoire du Pacifique qui compte 11.000 habitants. Pour faire face à la propagation, le gouvernement annonce ce 9 mars au soir l'envoi de renforts sanitaires.

Des premiers renforts sanitaires et des moyens matériels sont attendus dans l’archipel dès le 10 mars. La réserve sanitaire est mobilisée et permettra de venir renforcer les capacités d’hospitalisation au cours des prochaines semaines.

Communiqué du gouvernement

 

Confinement et vaccination

Pour tenter d'enrayer l’épidémie, un confinement a été décidé à Wallis et Futuna à compter du mardi 9 mars, pour une durée d’au moins 14 jours. Le gouvernement précise encore que "L’approvisionnement en vaccins est prévu dans les meilleurs délais afin de permettre la vaccination du plus grand nombre de Wallisiennes et de Wallisiens. L’objectif est de limiter le risque de survenue de formes graves mais aussi de contribuer à lutter contre la diffusion du virus." Wallis et Futuna étant jusqu'ici épargné par le Covid-19, la campagne de vaccination ne devait y débuter qu'à la fin du mois de mars

Des investigations sont en cours sont en cours pour préciser l’origine de l’épidémie. "Ses conclusions seront rendues publiques dans une logique de complète transparence", promet le gouvernement.

Wallis et Futuna était jusqu'à présent l'un des rares territoires à ne pas avoir connu de cas de coronavirus autochtone depuis le début de la pandémie mondiale.