[Covid-19] Dix mois de lutte contre le virus, les soignants ultramarins témoignent

témoignage
Soignante fatigue
Service éphémère de réanimation Covid à l'hôpital Sainte Camille à Bry sur Marne en octobre 2020 ©Aline Morcillo / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Les professionnels de santé sont au front de la guerre livrée contre la Covid-19. Des milliers d'aide-soignants, médecins, infirmiers sont au côté des malades. Parmi eux de nombreux Ultramarins se donnent sans compter depuis maintenant dix mois. Leurs témoignages.

L'Organisation mondiale de la santé a dédié l'année 2020 aux infirmières, leur donnant pour une fois une visibilité, tellement méritée. Les équipes de la 1ère sont allées à la rencontre de tout le personnel médical mobilisé dans la lutte contre la pandémie dans l'Hexagone et en Outre-mer.

Ils sont de Guadeloupe, Martinique, Guyane, Mayotte, ou encore du Pacifique, Ils sont nombreux ces soignants originaires des Outre-mer à avoir passé une année particulière auprès des malades ou des personnes âgées. 

 

Une année épuisante

Tout le personnel médical a répondu présent dès le premier confinement. Malgré le stress et l'angoisse générés par une maladie mortelle que personne ne connait, les soignants se sont dévoués sans relâche au service des malades. 

L'arrivée de la deuxième vague éprouve les professionnels de la santé, qui ont tant donné depuis le mois de mars :

Un manque de moyens 

Leur engagement est sans faille, leur adaptation plus qu'impressionnante, leur endurance exceptionnelle... et pourtant le personnel soignant ne cesse de souligner le peu de matériel dont ils disposent, le travail à flux tendu...

Un manque de reconnaissance également : les élèves infirmiers ont été réquisitionnés, payés un euro de l'heure, tarif de la rémunération d'un stage, alors qu'ils travaillaient comme aide-soignants sans être formés aux tâches de leur futur métier.

 
Une motivation indéfectible

Ils ont tout enduré depuis le début de la pandémie mais ils sont toujours là. Bravo et merci

En France, la défiance face aux vaccins est plus élevée que dans d'autres pays. Encore une fois, ce sont nos soignants qui se retrouvent en première ligne :

L'humour permet de décompresser et d'ainsi supporter les situations les plus éprouvantes. Regardez cette compilation réalisée lors du premier confinement : 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live