Covid-19 : fin de l'état d'urgence sanitaire en Guyane et à Mayotte

coronavirus
Covid-19 : la vaccination patine en Guyane
©Franck FERNANDES
Le gouvernement a décrété la fin de l'état d'urgence sanitaire de Covid-19 en Guyane et à Mayotte en raison de "l'amélioration de la situation épidémiologique" ces dernières semaines.

Lors d'un conseil de défense et de sécurité nationale présidé par Emmanuel Macron, "nous avons partagé un constat positif : la chute de l'épidémie se poursuit" et "nous venons de lever l'état d'urgence sanitaire en Guyane et à Mayotte", a indiqué le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à l'issue du conseil des ministres.

Le décret pris en conseil des ministres "met un terme anticipé à cet état d'urgence" sanitaire, qui avait été déclaré le 5 janvier 2022 et prorogé jusqu'au 31 mars 2022.

En Guyane, "après une forte progression de l'épidémie en janvier, le pic a été atteint et une forte décrue s'est amorcée", indique le gouvernement.

Le taux d'incidence était tombé au 1er mars à 57 pour 100.000 personnes, contre 170 au 15 février. Le plan blanc a déjà été levé et le préfet a mis un terme aux mesures de couvre-feu.

Un taux d'incidence en baisse

À Mayotte, l'amélioration de la situation sanitaire a conduit à lever les mesures de couvre-feu le 28 janvier 2022, et au 27 février 2022, le taux d'incidence sur sept jours glissants était tombé à 10 cas pour 100.000 habitants.

Le gouvernement avait décrété le 5 janvier l'état d'urgence sanitaire en Guadeloupe, Guyane, à Mayotte, Saint-Martin et Saint-Barthélémy, territoires d'outre-mer où, sous l'effet du variant Omicron, la circulation du Covid-19 connaissait une "augmentation considérable."

De son côté, la Martinique est en état d'urgence depuis le 8 décembre et l'île de La Réunion depuis le 27 décembre. Il a également été déclaré le 2 février en Nouvelle-Calédonie.