Covid-19 : renforcement des contrôles en Outre-mer pour les fêtes de fin d'année

coronavirus
Controles plage anti-covid
©Rémi Defrance

Les préfets des territoires ultramarins ont reçu instruction de renforcer les contrôles sanitaires pendant les fêtes afin d'éviter toute propagation du coronavirus, a indiqué le ministère des Outre-mer à Outre-mer la 1ère. 

La vigilance est de mise en Outre-mer alors que l'afflux de voyageurs a augmenté pendant les fêtes de fin d'année, à la sortie du reconfinement de l'Hexagone et de la Martinique. Pour éviter la relance de l'épidémie de coronavirus dans ces territoires, une note a été transmise à tous les préfets pour renforcer les contrôles, a indiqué à Outre-mer la 1ère le ministère des Outre-mer, co-auteur de la note avec le ministère de l'Intérieur.

Nous vous demandons, en conséquence, d'être particulièrement fermes pour faire respecter les protocoles sanitaires dans les établissements recevant du public, ainsi que les règles applicables pour les rassemblements sur la voie publique, dont le port du masque. 

Ministère des Outre-mer

 

Les contrôles serviront notamment à vérifier que les bars, restaurants et établissements de nuit respectent bien les fermetures administratives, ou encore que le port du masque est bien respecté par les publics. Des mesures de couvre-feu adaptées pourront aussi être mise en place. 

Les établissements qui ne respecteraient pas les règles risquent d'être fermés et le non-port du masque est toujours sanctionné d'une amende de 135 euros. Les sanctions pourront également s'appliquer dans la sphère privée, dès lors qu'un signalement pour tapage nocturne a été effectué. 

"Ces opérations de contrôle seront réalisées à la fois à destination des résidents hexagonaux en visite sur le territoire qu'à destination des résidents du territoire, chacun devant être exemplaire dans le contexte sanitaire actuel", précisent les ministères dans la note transmise aux préfets.  

Toute personne désirant se rendre en Outre-mer doit réaliser au préalable un test PCR ou un test antigénique moins de 72 heures avant, sensible à la nouvelle mutation du virus.