Covid-19 : Sébastien Lecornu annonce le retour des motifs impérieux pour se rendre en Guadeloupe et Martinique à partir du 2 février

coronavirus
Sebastien Lecornu
©Arthur Nicholas Orchard / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le ministre des Outre-mer l'annonce sur son compte Twitter : pour pouvoir se rendre en Guadeloupe et Martinique à partir du 2 février il faudra justifier d'un motif impérieux. Explications.

C'est dans un tweet ce jeudi 28 janvier que Sébastien Lecornu annonce le retour des motifs impérieux pour pouvoir se rendre en Guadeloupe et en Martinique à partir du 2 février prochain. Explication du ministre des Outre-mer : "À ce jour, les variants #Covid19 ne circulent pas dans les Antilles : nous devons tout faire pour les protéger de ce nouveau risque !". Voici le tweet de Sébastien Lecornu :

Précision du préfet de Martinique

Dans un communiqué, la préfecture de Martinique apporte d'autres précisions : 

"Eu égard à la situation sanitaire et pour faire face aux variants de la Covid-19, notamment le « variant anglais » particulièrement contagieux, un isolement est mis en place depuis le lundi 18 janvier 2021, pour tous les voyageurs à destination des territoires ultramarins. Des motifs impérieux seront mis en place pour se rendre en Martinique et en Guadeloupe à compter du mardi 2 février 2021. Cette disposition s’applique pour les voyageurs de toutes les provenances, notamment l’hexagone et la Guyane, à l’exception de la Guadeloupe. Il s’agit d’éviter l’introduction du « variant anglais » par un voyageur qui serait porteur du virus mais n’aurait pas été testé positivement avant le départ :

- voyageur s’étant contaminé entre son test et son arrivée sur le territoire ;
- voyageur en incubation lors du test.

Les voyageurs seront soumis à un isolement de même nature que les « cas contacts » :

- rester au domicile pendant 7 jours
- réduire les sorties au strict minimum : courses alimentaires, rendez-vous médical
- réalisation d’un test 7 jours après l’arrivée sur le territoire

En outre, compte tenu de la situation sanitaire en Guyane, les flux aériens avec la Guyane seront restreints."

Comme à La Réunion et Mayotte

Les motifs impérieux concernent déjà les liaisons avec la Guyane, avec Mayotte, et depuis ce 28 janvier, ils concernent également  les déplacements de et vers La Réunion. Dans le graphique ci-dessous, le récapitulatif des mesures prises pour chaque territoire :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live